jump to navigation

Appel à contribution: « La Turquie dans l’Union européenne, l’Union européenne en Turquie » 21 avril 2006

Posted by Acturca in Academic / Académique, Turkey-EU / Turquie-UE.
trackback

« La Turquie dans l’Union européenne, l’Union européenne en Turquie »
le 13 juin 2006, IISMM, EHESS, Paris

« La Turquie dans l’Union européenne, l’Union européenne en Turquie » sera le thème de la quatrième journée d’étude de Groupe d’études et de recherches interdisciplinaires sur la Turquie (GERIT). L’ambition est de réunir à cette occasion des doctorants et des jeunes chercheurs qui travaillent sur les différents aspects de relations turco-européennes. La quatrième journée d’étude de GERIT vise ainsi à réaliser les objectifs suivants ;

-réfléchir sur les relations Turquie-UE dans le cadre d’un thème englobant afin de trouver une nouvelle problématique au-delà de la question « la Turquie est-elle européenne » ;
-analyser la transformation de l’espace public et du champ politique en Turquie dans la perspective du processus d’adhésion du pays à l’UE ;
– souligner l’impact de l’UE sur la fabrique des politiques publiques en Turquie.

Ce faisant, la quatrième journée d’étude du GERIT a pour but de relier le débat public en Europe, particulièrement en France, sur la candidature de la Turquie à l’UE avec le débat public en Turquie sur le fondement de la recherche scientifique. En favorisant les travaux de doctorants de différentes disciplines – de l’histoire à la sociologie en passant par la science politique et l’économie – la quatrième journée d’étude du GERIT se propose de privilégier des contributions empiriques et comparatives en mettant l’accent sur les aspects négligés de la candidature de la Turquie à l’UE.

La Problématique

Les débats actuels sur la candidature de la Turquie à l’UE portent largement sur deux aspects ; l’identité européenne en construction et le caractère européen de la Turquie. Le poids de la dimension identitaire et le bagage historique d’une telle candidature nous font oublier parfois d’identifier les autres dimensions comme la transformation de l’espace public, la reconfiguration du champ politique, l’impact de l’UE sur la formation des politiques publiques, la formulation d’un nouvel agenda politique, la diversification des répertoires de stratégie vis-à-vis de l’UE d’un acteur à l’autre ou bien d’une institution à l’autre, l’émergence d’une nouvelle société civile, la prise de position des intellectuels, l’apparition des nouveaux clivages politiques, la mobilisation et le renforcement tendanciel de l’euroscepticisme etc.

Les relations de Turquie avec l’UE sont largement étudiées dans une perspective de l’occidentalisation et de la démocratisation. Les rapports complexes entretenus entre la Turquie et l’UE trouvaient leur cadre de recherche à la fois dans une matrice d’occidentalisation héritée des études historiques portant sur le 19ième siècle et dans une matrice de démocratisation portant sur la période républicaine. Ce faisant, l’Europe a servi de miroir pour la Turquie. Depuis le Conseil européen d’Helsinki en 1999 affirmant le statut de la candidature de la Turquie comme les autres pays candidats, la Turquie s’interroge elle-même en le faisant également pour l’Union européenne. L’image que lui envoie le miroir européen n’est plus unie, voire désormais illusoire. Ce vaste thème nous conduit à réfléchir autour de l’européanisation.

1) Culture-Identité : Européanisation horizontale/Européanisation sociétale

L’actualité récente a montré la crise identitaire de l’Union européenne pendant les débats concernant le Traité établissant une Constitution pour l’Europe et la candidature de la Turquie à l’UE. La dimension identitaire de la « question turque » a donné naissance aux querelles sur « Quelle identité pour l’Europe ? » et « Quelle place à un pays de culture musulmane dans un espace politique de culture chrétienne ? ». Nous entendons en termes de l’européanisation horizontale ou bien sociétale l’émergence de l’Europe comme point de référence dans la construction de la réalité sociale et celle d’un sens commun dans l’espace public européen. Donc l’intériorisation de l’Europe en tant qu’un élément essentiel de la construction identitaire. D’où deux ambitions ; d’une part le processus de la formation de cadre de perception mutuelle entre la Turquie et l’Union européenne et d’autre part la mise en cause de l’identité nationale en Turquie et celle de l’Europe dans les Etats-membres. Quelles sont les attitudes de l’opinion publique vis-à-vis de la candidature de la Turquie ? Peut-on parler d’un espace public européen à l’épreuve de la « question turque » ?

2) Espace public-Espace politique : Européanisation verticale ou bien européanisation politique

Nous entendons de l’européanisation verticale ou bien politique la tendance accroissant de l’impact de l’Union européenne sur l’espace politique des Etats-membres ou bien des Etats-candidats par l’intermédiaire de l’acquis communautaire ou bien des autres moyens. Dans un premier temps, l’européanisation politique concerne les effets de l’intégration européenne sur les structures administratives nationales des Etats-membres afin de coordonner les relations avec les institutions européennes et sur les acteurs politiques nationales comme les partis politiques, syndicats et dans un second temps, elle souligne l’impact de l’intégration européenne sur la manière de la fabrique des politiques publiques des Etats-membres et la formation de l’agenda de politique publique. Dans cette perspective, ces questions méritent d’être posées : Comment la transformation et la reconfiguration de l’espace politique turc se fait-elle à l’épreuve de la question européenne ? Est-elle semblable aux autres pays candidats ? Quelles sont les motivations pour les acteurs politiques à l’égard de la candidature du pays à l’UE ? Peut-on parler de l’émergence des nouveaux clivages politiques autour de l’UE ? Si oui, comment les acteurs y répondent-ils ? Comment la structure administrative s’organise-elle devant la bureaucratie européenne ? Quels enjeux et quelles stratégies pour les institutions nationales devant l’intégration européenne ? L’UE est-elle une nouvelle source de légitimité pour les différents acteurs domestiques ? Quels sont les effets des reformes législatives sur la culture politico-administrative ? Quel référentiel européen dans la formation des politiques publiques nationales ? Quels rôles pour les médias en fonction de la construction d’un discours européen et un nouveau cadre de perception européenne ? Un nouveau type de société civile européanisée face à la tradition de l’Etat fort ?

La quatrième journée d’étude de GERIT aura lieu à l’Institut d’Etudes de l’Islam et des Sociétés du Monde Musulman de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris, le 13 juin 2006. La journée d’étude sera organisée en deux sessions thématiques. Les propositions de communication doivent comprendre l’objet d’étude, en particulier la problématique de recherche, sans dépasser un total de 750 mots. La date limite d’envoi des propositions est fixée au 15 mai 2006. Les contributions écrites devront être disponibles le 1 juin au plus tard. Les frais de déplacement seront à la charge des intervenants ou des établissements auxquels ils sont rattachés. Cependant, un fonds limité sera réservé aux participants qui ne bénéficient pas de moyens financiers spécifiques. Les langues de travail seront le français et l’anglais. Il est prévu une publication réunissant les textes des communications. La proposition de communication accompagnée de votre curriculum vitae doit parvenir à l’adresse électronique suivante:
gerit_paris@yahoo.fr

Umit YAZMACI
————————————————————————
Doctorant
Centre de Recherces Politiques de la Sorbonne
Université Paris I Panthéon-Sorbonne
————————————————————————
Adresse: Bureau 603, 14 rue Cujas
Paris 75005

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :