jump to navigation

A Mer, la communauté turque bâtit sa nouvelle salle de prière 25 septembre 2006

Posted by Acturca in France, Immigration, Religion, Turkey / Turquie.
Tags: ,
trackback

La Nouvelle République du Centre-Ouest (France), samedi 23 septembre 2006, p. 4

Lionel Oger

Près de 500 personnes d’origine turque vivent à Mer. La salle de prière actuelle étant devenue inadaptée, un nouveau bâtiment est en cours de construction. Mais le projet se heurte à deux obstacles financier et administratif.

Le bâtiment le plus vasteet le mieux équipéde la région

Le Ramadan débute officiellement le 24 septembre. Mais les fidèles de la communauté musulmane de Mer devront se contenter d’un bâtiment en préfabriqué comme salle de prière. L’ancien siège associatif – et également lieu de culte situé rue Pierre-Loison – est en passe d’être vendu, tandis que la nouvelle salle de prière est encore loin d’être terminée. Acquis il y a une vingtaine d’années, le bâtiment de la rue Loison ne répondait plus aux besoins et posait des problèmes de voisinage et de stationnement. Car depuis l’arrivée voici quarante ans des premiers émigrés – au temps de l’expansion de la société Epéda – la communauté est passée aujourd’hui à près de 500 personnes, soit pratiquement 10 % de la population méroise. « Nous sommes allés rencontrer le maire Claude Denis pour lui proposer d’acheter l’ancien terrain de sport de Bellevue, route de la Chapelle, explique Yalcin Simsek, ancien président de l’association franco-turque de Mer et entrepreneur de bâtiment à Suèvres. Sur ce site, nous avions déjà restauré un ancien logement pour en faire un foyer. Pour les besoins de l’association et de la pratique du culte, on a imaginé de construire un vaste bâtiment. » Fin 2003, le conseil municipal accepte de vendre le terrain de Bellevue pour 35.000 €. La communauté dépose une demande de permis de construire qui est acceptée fin 2004. En juin 2005, les travaux commencent. Le projet consiste à construire un bâtiment d’une superficie de 400 m2 pouvant accueillir jusqu’à 700 personnes. Tout le monde se mobilise, à commencer par les nombreux maçons que compte la communauté. « Le coût de ce projet est d’environ 600.000 €, précise Yalcin Simsek. Chacun a cotisé, tandis que l’association a mobilisé toutes ses économies. Nous sommes allés demander l’aide financière d’autres communautés turques à Limoges, à Rennes… »

Alors que, dans le département, bon nombre de musulmans doivent se contenter de salles exiguës, la communauté turque méroise s’apprête à se doter du bâtiment le plus vaste et le mieux équipé de la région.

Mais entre-temps, deux anciens élus mérois sont montés au front. S’appuyant sur une estimation des domaines – qui évalue le terrain à 137.000 € – ils portent l’affaire devant le tribunal administratif. En juin dernier, coup de tonnerre, la justice annule la délibération prise par le conseil deux ans et demi plus tôt, au motif que la commune a vendu le terrain à un prix inférieur à l’estimation des domaines. Depuis, la municipalité a fait appel et il faudra attendre encore de longs mois avant que le recours soit étudié par la cour administrative de Nantes. Mais que se passera-t-il si la décision est confirmée ?

« Pour l’instant, ça ne m’empêche pas de dormir, assure M. Simsek. C’est une affaire qui concerne la municipalité et la justice administrative. Je le regrette pour le maire qui met tout en oeuvre pour nous aider. Notre association est toujours propriétaire légale du terrain, et nous avons un permis de construire. Si, demain, on nous demande de partir, alors la communauté demandera à être remboursée et on trouvera un nouveau terrain. »

Pour l’heure, l’association a un problème plus urgent à régler. Le chantier est interrompu depuis plusieurs mois pour des raisons techniques liées à la charpente, et par manque d’argent. Une solution est en passe d’être trouvée. Yalcin Simsek, qui est très attaché à ce projet, espère que le bâtiment sera couvert avant la fin de l’année.

Illustration(s) :

Le nouveau bâtiment aura une vocation associative et religieuse. Une fois achevé, il pourra accueillir jusqu’à 700 personnes. Entrepreneur en bâtiment Yalcin Simsek s’estbeaucoup investi dans le projet.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :