jump to navigation

Politique de voisinage : coopération renforcée avec la région de la mer Noire 2 février 2007

Posted by Acturca in Caucasus / Caucase, Economy / Economie, EU / UE, Russia / Russie, South East Europe / Europe du Sud-Est, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: ,
trackback

Europolitique, No. 3235                                                       English

29 janvier 2007

La nouvelle proposition de développement de la Politique européenne de voisinage (PEV) sera axée sur le renforcement de la coopération régionale avec les pays riverains de la mer Noire (Arménie, Azerbaïdjan, Géorgie, Moldavie, Turquie, Ukraine et Russie). Tel est le message que la commissaire Benita Ferrero-Waldner (Relations extérieures) a adressé, le 24 janvier, à la commission des affaires étrangères du Parlement européen.

L’idée a été particulièrement bien accueillie par les députés autrichiens et polonais, qui jugent la PEV déséquilibrée au profit des Etats du Sud. Bogdan Klich (PPE-DE, Pologne) et Hannes Swoboda (PSE, Autriche) ont estimé que la coopération régionale à l’Est est en décalage par rapport au pourtour de la Méditerranée, qui bénéficie déjà du processus de Barcelone (initiative de coopération régionale regroupant les pays du Sud). Mme  Ferrero-Waldner a souligné que la proposition pour la région de la mer Noire, visait, entre autres, à atténuer l’écart entre membres de la PEV du Sud et de l’Est. Elle a toutefois insisté sur l’objectif premier de la proposition : favoriser la coopération en énergie, éducation et environnement.

La Commission souhaite dialoguer avec la région de la mer Noire, via le Black Sea Economic Cooperation (BSEC), auquel elle souhaite participer en tant qu’observateur. Elle compte établir de manière régulière un dialogue avec la BSEC, au niveau des ministres des Affaires étrangères, en plus des réunion distinctes entre ministres de l’UE et membres « orientaux » de la PEV. Ces projets feront l’objet d’une communication de la Commission annoncée pour début mars.

Les députés ont dit leur intérêt pour les projets de la Commission à l’égard de l’Asie centrale. Mme Ferrero-Waldner a estimé que l’UE devait voir plus loin que ses voisins immédiats et travailler plus étroitement avec « les voisins de nos voisins ». Elle a ajouté que les républiques d’Asie centrale jouaient un rôle important pour l’UE en particulier dans le contexte de l’approvisionnement énergétique. Si elle n’a pas détaillé les outils que la Commission utilisera pour intensifier la coopération avec la région, elle a cité comme « bon partenaire » la Fondation Aga Khan qui soutient des programmes de développement social en Asie et Afrique. La Commission présentera une communication spécifique sur l’Asie centrale d’ici six semaines environ.

Plus d’un député a voulu connaître la position de la Commission sur les négociations relatives au statut du Kosovo. La commissaire s’est félicitée des résultats des élections législatives en Serbie et a réitéré son appui à l’envoyé spécial des Nations unies Martti Ahtisaari. Selon elle, M. Ahtisaari scindera sa proposition en deux. Il présentera en février la première partie qui portera notamment sur les questions culturelles et religieuses. La seconde partie portera sur les autres aspects du dossier, sur base d’une série de consultations.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :