jump to navigation

L’Union européenne reprend ses négociations avec la Turquie 21 mars 2007

Posted by Acturca in EU / UE, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags:
trackback

Le Monde (France), jeudi 22 mars 2007, p. 8

Thomas Ferenczi

Les négociations d’adhésion avec la Turquie et la Croatie, les deux pays avec lesquels l’Union européenne (UE) a engagé des pourparlers en octobre 2005, vont reprendre, jeudi 29 mars, à Bruxelles.

Avec la Turquie, la discussion portera sur le chapitre consacré à l’entreprise et la politique industrielle. Ce sera la première rencontre entre les négociateurs turcs et européens depuis que l’UE a décidé, le 11 décembre 2006, de suspendre les pourparlers sur 8 des 35 chapitres de l’acquis communautaire, tant que la Turquie refusera d’ouvrir ses ports et ses aéroports aux bateaux et aux avions chypriotes, en violation du protocole sur l’union douanière.

En attendant qu’Ankara se plie à cette exigence, les Vingt-Sept acceptent d’ouvrir les autres chapitres, mais ceux-ci ne seront pas clôturés. Un seul l’a été, avant la suspension des négociations, sur la science et la recherche. La Turquie espère ouvrir trois chapitres supplémentaires avant la fin de la présidence allemande, le 30 juin : ils concerneront la politique économique et monétaire, les statistiques et le contrôle financier. On souligne à la Commission européenne que l’ouverture des chapitres qui n’ont pas de lien direct avec l’union douanière est  » dans le droit fil de la décision du 11 décembre « .

Succès politique

Selon le principal négociateur turc, Ali Babacan, cette décision a porté un coup sérieux à la  » crédibilité  » du processus. Ankara continue de demander que l’isolement de la partie turque de Chypre, non reconnue par la communauté internationale, soit levé avant que puisse être envisagée l’ouverture des ports et aéroports turcs. M. Babacan affirme que la question de Chypre est un prétexte utilisé par plusieurs Etats de l’UE pour retarder les négociations.  » La question n’est pas de savoir quand la Turquie sera prête, a-t-il dit récemment à Bruxelles, mais quand l’Union européenne le sera.  »

Du côté de la Commission, on estime que la situation ne bougera pas avant les élections turques – la présidentielle aura lieu le 16 mai, les législatives le 2 novembre – qui interdisent toute concession aux autorités turques. Celles-ci se félicitent de la reprise des pourparlers, qu’elles considèrent comme un succès politique. Elles jugent que l’ouverture d’un nouveau chapitre, même si elle est la suite logique de la décision de l’UE, leur donne raison puisque les négociations continuent sans qu’Ankara ait rien cédé aux Chypriotes grecs.

Les discussions avec la Croatie continuent parallèlement. Elles doivent porter, jeudi 29 mars, sur la propriété intellectuelle, qui appelle des efforts particuliers, selon le dernier rapport de la Commission, en novembre 2005. Les chapitres sur l’entreprise et la politique industrielle, la politique économique et monétaire, l’union douanière ont été ouverts le 21 décembre 2006. Deux chapitres avaient été précédemment clos : la science et la recherche, l’éducation et la culture. L’une des principales difficultés concerne la réforme de la justice, que la Commission juge insuffisante. La corruption demeure  » un problème sérieux « . La Commission regrette également que de nombreux crimes de guerre ne soient pas poursuivis.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :