jump to navigation

Le projet de gazoduc South Stream relancé par l’accord entre Gazprom et ENI 29 novembre 2007

Posted by Acturca in Economy / Economie, Energy / Energie, EU / UE, Russia / Russie, South East Europe / Europe du Sud-Est.
Tags: ,
trackback

EuroNews – Version Française

22 novembre 2007

La visite officielle du président du conseil italien Romano Prodi en Russie s’est soldée jeudi par la signature de plusieurs contrats de coopération économique : l’occasion pour le président russe Vladimir Poutine de souligner la bonne santé des relations commerciales entre les deux pays. « Cette année nous allons dépasser le volume commercial record de 30 milliards de dollars que nous avions atteint en 2006. Spécialement grâce à la diversité de nos relations économiques dans les secteurs de l’énergie, la haute technologie, l’espace et l’aviation…. »Les accords de coopération italo-russes ont porté en priorité sur l ‘énergie et l’on sait combien ce sujet est délicat depuis des années, pas simplement avec la Russie d’ailleurs : il suffit de voir l’augmentation des importations de gaz en volume de la part de l’Union européenne depuis 1990 et l’estimation d’ici 2020, pour le comprendre.

D’ailleurs le même jour à Moscou, les responsables du monopole russe du gaz : Gazprom et du groupe d’énergie italien ENI ont signé un accord portant sur la création d’une co-entreprise 50/50 pour construire et exploiter un nouveau gazoduc entre la Russie et la Bulgarie qui se redéploiera en direction du nord et du sud de l’Europe. Cet accord constitue un grand pas vers la construction de ce gazoduc appelé South Stream qui permettra d’exporter 30 milliards de mètres cubes de gaz russe par an vers l’Europe.

ENI et Gazprom officialisent leur projet de gazoduc dans le sud de l’Europe 

Les Echos (France), 23 novembre 2007 vendredi, Pg. 21 N°. 20053

Cinq mois après en avoir arrêté le principe, le géant russe Gazprom et le pétrolier italien ENI ont officialisé hier, à Moscou, leur projet de gazoduc appelé à relier la Russie à l’Europe, et dont la construction devrait nécessiter un investissement supérieur à 10 milliards d’euros. Les deux groupes ont décidé de créer une société commune, pour étudier la faisabilité de cet ouvrage long de 900 kilomètres. Baptisé South Stream, le futur gazoduc traversera la mer Noire depuis la Russie jusqu’en Bulgarie, où il se divisera en deux branches : la première partira vers l’Autriche, la seconde vers la Grèce, puis Otrante, dans le sud de l’Italie.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :