jump to navigation

L’incendie de Ludwigshafen bouleverse la Turquie 6 février 2008

Posted by Acturca in Immigration, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , , , ,
trackback

La Tribune de Genève (Suisse), 6 février 2008, p. 9

Michel Verrier, Berlin.

Le foyer qui a ravagé un immeuble de quatre étages habité par des familles turques à Ludwigshafen, près de Mannheim, pourrait être volontaire. Deux tentatives d’incendie précédentes dans ce bâtiment, où siège une association culturelle turque, n’ont jamais été éclaircies.

Une petite fille assure avoir vu dimanche un homme parlant allemand sortir de l’immeuble après avoir mis le feu à un landau. La cage d’escalier s’est alors enflammée comme une boîte d’allumettes, embrasant ensuite l’ensemble du bâtiment. Kenan Kolat, président de la communauté turque en Allemagne, assure que son témoignage est crédible. «Je lui ai posé des questions pièges», précise-t-il, en se félicitant aussi de la solidarité témoignée par des Allemands aux familles des victimes. «C’est une consolation dans la tragédie», ajoute-t-il.

Enquêteurs turcs

Une soixantaine de personnes avaient envahi l’immeuble au moment du drame. Fenêtres ouvertes, elles regardaient passer le défilé du carnaval. Le feu les a surprises dans les étages. Neuf personnes, dont cinq enfants, sont mortes «brûlées vives loin du pays natal», titrait hier le quotidien Türkiye à Ankara.

Tayib Erdogan, le premier ministre turc, a décidé hier d’envoyer ses propres enquêteurs sur place. «Nous voulons éclaircir cette affaire au plus tôt, a-t-il déclaré. Nous espérons qu’elle n’a rien à voir avec un acte xénophobe. Nous ne voulons pas vivre un second Solingen. » Le 29 mai 1993, dans cette petite ville de Rhénanie du Nord, trois jeunes néonazis avaient mis le feu à une maison habitée par une famille turque. Cinq de ses membres avaient péri dans l’incendie. .

Erdogan, qui doit ouvrir vendredi la 44e Conférence sur la sécurité à Munich, envisage de se rendre à Ludwigshafen «pour se faire une idée du drame». Auparavant, il doit rencontrer, en compagnie d’Angela Merkel, des jeunes Turcs et des jeunes Allemands. La rencontre était prévue depuis longtemps. Elle prendrait un tout autre sens si les accusations de la petite fille de Ludwigshafen se confirmaient.

Une commission spéciale de 50 personnes a été mise en place par la police de Ludwigshafen. Elle devrait rendre ses conclusions dans quelques jours. Le ministre de l’Intérieur, Wolfgang Schäuble, a mis en garde hier contre toute conclusion «prématurée».

Feu accidentel ou acte criminel? Ankara attend des réponses du gouvernement allemand au lendemain d’un drame qui a coûté la vie à neuf Turcs.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :