jump to navigation

Les Bleus au bain turc 18 février 2008

Posted by Acturca in France, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , , ,
trackback

L’Équipe (France), 17 février 2008, p. 19

David Loriot

L’équipe de France a hérité d’une poule coriace cet été, avec la Turquie en match phare.

Michel Gomez connaît maintenant l’itinéraire et les batailles à livrer pour envoyer ses troupes à l’Euro en Pologne (du 7 au 20 septembre 2009). Et cela n’aura rien d’une promenade bucolique. Outre la France, la Belgique, l’Ukraine et la Turquie composent le groupe C et en font a priori le plus resserré des quatre. Le défi a du corps et la mission, ramassée en une quinzaine de jours (du 3 au 20 septembre), interdit tout batifolage en route.

Les premiers des quatre poules et les trois mieux classés (a priori les trois meilleurs deuxièmes) seront qualifiés directement pour l’Euro, le dernier ticket étant attribué l’été prochain lors d’un ultime tournoi de qualification.

Pour déterminer les meilleurs deuxièmes, le point-average général devrait être retenu. La France va donc devoir jouer les gros bras. Mais le sentier est scabreux. La Belgique, premier adversaire de l’équipe de France, le 3 septembre dans l’Hexagone, doit normalement permettre aux Bleus de lancer l’aventure sans accroc. Même avec l’ailier du Real Madrid, Axel Hervelle (Real Madrid), et les pivots Thomas Van den Spiegel (CSKA Moscou) et Didier Mbenga (LA Lakers), la France doit passer l’obstacle. « À condition d’avoir l’humilité en nous, sinon on n’y arrivera pas », prévient cependant Michel Gomez. « La Belgique est un adversaire à ne pas prendre par-dessus la jambe ! » La Belgique, qui n’a plus disputé un Euro depuis 1993, est cependant devenue un sparring-partner que les Bleus croquent à tout coup et facilement en préparation depuis l’été 2003.

L’Ukraine, en revanche, est bien plus obscure pour le staff de l’équipe de France, hormis le pupille de l’Élan Béarnais, désormais à Kiev, Artour Drozdov. Plusieurs indices suggèrent une extrême méfiance. D’abord, Valentyn Melnychuck, le sélectionneur, est celui qui réalisa de très belles choses à la tête du Portugal à l’Euro 2007 (victoires sur la Lettonie et Israël au premier tour). Ensuite, deux intérieurs, Kyrylo Fesenko (Utah Jazz) et l’ancien du Paris Basket Racing, Oleksiy Pecherov (Washington Wizzards), sont répertoriés dans le paysage NBA cette saison. De toute évidence, l’Ukraine ne manque pas d’atouts sous les cercles : le vétéran, Vitaly Potapenko (33 ans, 610 matches NBA), qui s’est enfui d’Estudiantes Madrid il y a trois semaines, envisage une pige pour le maillot national et le jeune pivot talentueux de Mariupol, Serhiy Lishchuk, meilleur Ukrainien des qualifications à l’Euro 2007, sera encore l’une des pièces maîtresses de l’Ukraine cet été. « Il va falloir aller jouer là-bas, dans un endroit terrible avec de la fumée partout », prévient déjà Michel Gomez.

Deux condors NBA

Reste la Turquie, adversaire ultime des Bleus, en France, lors d’un dernier match, le 20 septembre, qui pourrait valoir très cher. L’équipe de Bogdan Tanjevic est, a priori, l’ennemie n 1. Si la France a remporté les deux dernières confrontations, ce fut à chaque fois dans des matches de moindre enjeu (match de classement pour la cinquième place au Mondial 2006 et match « pour du beurre » à l’Euro 2007). Organisatrice du Mondial 2010, la Turquie est en pleine maturation et entre dans la phase ambitieuse du processus. Tout le monde semble concerné, puisque les deux condors NBA, Mehmet Okur (Utah Jazz) et Hidayet Turkoglu (Orlando Magic), ont répété leur envie de participer à cette campagne qualificative. « C’est l’équipe la plus forte de la poule, convient Gomez. À l’Euro, je pense qu’elle n’a pas tout donné. Elle a caché des choses futures. »

Gomez a donc la feuille de route et déjà pas mal d’idées. Il devrait présenter une liste de vingt-quatre joueurs fin avril, envisage une préparation longue (lancement aux alentours du 20 juillet), avec un groupe élargi. « Il faut que les joueurs respirent l’équipe de France », justifie-t-il.

La semaine prochaine, le coach des Bleus part à la rencontre de Boris Diaw à Phoenix, puis il ira faire le tour des Français d’Espagne, rendra visite à Mamoutou Diarra en Grèce, effectuera un crochet par la Lorraine pour y croiser Cyril Julian. « Tu ne peux pas laisser de côté un joueur comme ça », dit-il. « C’est dans les vieux pots que l’on fait la meilleure soupe, mais avec de jeunes carottes », sourit-il. Déjà a-t-il une idée de la recette…

Euro-2009 : La France avec la Turquie

Centre Presse, 17 février 2008

L’équipe de France masculine de basket-ball et son nouveau sélectionneur Michel Gomez ont hérité d’un tirage épineux pour les qualifications à l’Euro-2009 en Pologne en se retrouvant dans le même groupe que la Turquie, l’Ukraine et la Belgique. La Turquie était l’un des adversaires à éviter avec la Serbie qui tiendra compagnie à l’Italie dans le groupe A. Elle s’appuie sur une jeune génération extrêmement talentueuse qui est censée arriver à maturité lors du Mondial-2010 qu’elle organise sur son sol. Elle a également en magasin deux vraies stars NBA, Turkoglu et Okur, qui pourraient cependant imiter Tony Parker et renoncer à ces qualifications qui se disputeront en matches aller-retour. Début des opérations pour la France, le 3 septembre prochain face à la Belgique. «

La présence de la Turquie dans notre poule ne nous autorise aucun faux pas », a réagi le président de la Fédération Yvan Mainini. L’Ukraine et la Belgique, de Hervelle et Van den Spiegel, devraient être des adversaires plus faciles à négocier même si le sélectionneur Michel Gomez s’en méfie. Il faudra terminer en tête de son groupe pour être assuré d’aller à l’Euro polonais. Les trois meilleurs deuxièmes sur l’ensemble des quatre poules décrocheront également leur qualification que huit nations ont déjà verrouillée (Russie, Espagne, Lituanie, Grèce, Allemagne, Croatie, Slovénie et Pologne). L’équipe de France féminine penche, elle, très nettement vers l’Est puisqu’elle retrouvera la Roumanie, la Slovaquie, la Croatie et la Hongrie dans son groupe qualificatif pour l’Euro-2009 qui aura lieu en Lettonie (7-20 juin). Dur pour Diaw et la France.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :