jump to navigation

Les Couramiauds d’origine turque à la découverte de leurs racines 26 février 2008

Posted by Acturca in France, Immigration, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , ,
trackback

Le Progrès (France), 25 février 2008, p. 10

F.S.

C’était une première pour le centre social de Lavieu, vendredi soir : faire découvrir les différentes contrées dont sont originaires les Couramiauds. Découverte pour les uns, avant-goût de vacances pour les autres, ce fut une réussite. La grande salle était presque trop petite pour accueillir tout le monde.

Première destination : la Turquie, et plus spécialement la région d’Emirdag, en Anatolie, berceau de la quasi totalité de la communauté turque couramiaude, où, « en été, on ne voit que des voitures immatriculées 42 », a malicieusement souligné Jean-Luc Denis, auteur du diaporama. Et plusieurs visages rencontrés dans Saint-Chamond sont apparus à l’écran.

Une route déserte, un ciel moutonneux, des champs labourés, des maisons à flanc de coteau, on pourrait être en Bretagne ou en Haute-Loire, en Catalogne ou dans l’Apennin, en Asie centrale ou aux confins de l’Écosse. Et puis le décor change : vestiges romains, champs d’oliviers, traditions culinaires et sociétales On est en terre méditerranéenne et en Turquie.

Dans les campagnes, les bergers sont accompagnés de molosses portant un collier de pics acérés. Une nécessité. Les plateaux sont infestés de loups qui guettent les troupeaux de moutons et n’hésitent pas à égorger les chiens avant leur festin.

Première halte à Pamukalé, ou « château de coton », ville construite dans la roche blanche et que l’Unesco a dû inscrire parmi les sites protégés avant qu’elle soit dégradée par les touristes. Direction ensuite Avanos, ses poteries traditionnelles, sa ville souterraine et son habitat troglodyte où l’érosion a dégagé des formes surprenantes. Puis Izmir, Istanbul, aussi fascinante côté asiatique que côté européen, qui nourrit le projet d’un tunnel sous le détroit du Bosphore.

Des haltes sur la route d’Emirdag où l’on accueille le visiteur avec de l’eau de Cologne et des bonbons en signe de « bonne humeur. » Des villages où la vie se déroule comme dans n’importe quel village du monde. Et c’est l’instant de surprise lorsque deux photos se succèdent : deux places du marché. Seul signe distinctif sur l’une : un clocher, celui de Cottances ; sur l’autre, un minaret, celui d’Emirdag. Conclusion d’une spectatrice d’origine kabyle : « En France, en Kabylie ou ailleurs, les villages du monde se ressemblent. »

Les représentants de la communauté turque ont alors répondu aux nombreuses questions du public avant que tout le monde se retrouve autour d’un verre de thé préparé de façon traditionnelle et de gâteaux, spécialités turques et françaises, réalisés par des spectatrices.

Questions-réponses

Quel est le poids du tourisme à Emirdag ?

La population passe de deux mille habitants l’hiver à vingt mille en été.

Continuerez-vous d’aller en Turquie ?

Il est impossible d’oublier ses racines, mais dans quelques années, les jeunes n’auront pas les mêmes liens. On n’y passe qu’une dizaine de jours en été. On va voir la famille proche.

Comment vit la population en hiver ?

Ce sont majoritairement des paysans qui vivent comme tous les paysans du monde.

Les constructions sont-elles réglementées ?

Beaucoup de maisons appartiennent à des Turcs de France. Le crédit n’existe pas, alors une construction s’étire sur plusieurs années, elle se fait peu à peu en fonction des moyens.

Dans le reportage, on parle souvent de hachisch. Apparemment vous en consommez beaucoup…

La population grille la graine, qu’elle utilise ensuite en cuisine. L’État récupère l’écorce, qui est utilisée en pharmacologie.

Commentaires»

1. demiral veysel - 25 janvier 2009

je ne suis pas daccord sur la population ete et hiver. ete =420000
hiver=21700 merci de rectifier emirdag a 94 villages


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :