jump to navigation

Du Bosphore au Mail 3 mars 2008

Posted by Acturca in Art-Culture, France, Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags: , , , ,
trackback

Sud Ouest (France), 3 mars 2008, p. 13

J.-M. F.

Franck Costes a plusieurs pinceaux à sa palette. L’artisan vient de participer à un chantier pharaonique en Turquie mais il peint aussi à Vieux-Boucau

Franck Costes rentre de trois semaines passées sur les rives du Bosphore. Contacté par son ancien professeur enseignant désormais à New York, le Landais n’avait pas hésité à répondre à l’appel.

Le farniente n’était pourtant pas vraiment dans le contrat qu’il avait chez le numéro un de l’industrie pharmaceutique de la Turquie.

Une demeure de 2 000 m2 dans laquelle les coupures de vingt millions de la nouvelle livre turque (YTL) consacrées à la décoration valsent aussi sûrement que les centimes d’euros dansent au comptoir de la boulangerie pour votre baguette.

Le Soustonnais n’a pas été désorienté sur le vaste chantier. La vingtaine de peintres décorateurs présents était exclusivement de nationalité française. Seule légion étrangère utilisée pour son savoir-faire d’exception, elle s’est employée en contrats de quatre semaines renouvelables à enduire murs et plafonds d’une patine à effet de vieillissement décoratif.

Des doreurs venus eux aussi de France prenaient ensuite le relais pour les reliefs au filage à la véritable feuille d’or.

Marbre ou marqueterie en chêne au sol, robinets en or massif, toute la décoration était à l’avenant.

Un propriétaire qui accoste en yacht au pied de sa demeure aura été la seule vision qu’il aura eue du futur occupant.

« La décoration intérieure est celle des châteaux à la française. Il y a de l’harmonie entre toutes les pièces. C’est vraiment de bon goût », estime Franck Costes.

Le Landais a apprécié cette expérience à l’étranger. Tous les décorateurs, indépendants et à la carrière internationale affirmée, se retrouvaient le soir à table. Des conversations professionnelles qui, il l’espère, lui ouvriront d’autres opportunités.

Franck Costes est par ailleurs spécialisé dans le trompe l’œil. Des fresques où un paysage de bord de mer prolonge le dallage d’une piscine, donnant l’impression au baigneur de se trouver à mille lieux de son domicile. Arcades, cheminées, fenêtres ouvertes sur les animaux de la forêt… Le peintre soustonnais est un remarquable faussaire dans son art.

Il s’est formé au travail à la chaux, un produit naturel qu’il colore de pigments dans des tableaux landais ou basques, chez les particuliers aussi bien que dans des commerces.

L’exotisme autorise les rêves ensoleillés les plus revigorants. Ainsi la saladerie « les Tropiques », au bord du Mail à Vieux-Boucau, invite à pénétrer dans une jungle très hospitalière, tout comme à se laisser bercer dans un hamac attaché à des bambous plantés en bord de lagon.

Contact. Franck Costes : 05 58 48 10 28

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :