jump to navigation

Chelsea tombe à Istanbul 3 avril 2008

Posted by Acturca in Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags: , , ,
trackback

L’Équipe (France), 3 avril 2008, p. 1

de notre envoyé spécial Franck le Dorze, Istanbul
p.5

Chelsea s’est fait surprendre

Maîtres du jeu pendant une heure, les Blues ont pourtant été défaits par une équipe de Fenerbahçe efficace.

Chelsea nettement supérieur à son adversaire, hier soir. On pensa longtemps que le deuxième but, qu’il aurait sans doute mérité, allait logiquement survenir et faire définitivement plier Fenerbahçe, en apparence trop en difficulté pour trouver la faille dans la meilleure défense de la Ligue des champions. On se trompa, donc.

Car, ce matin, s’il apparaît très difficile de savoir qui a pris une option pour la qualification en demi-finale, c’est bien Fenerbahçe qui a fini par l’emporter pour le premier quart de finale de C 1 de son histoire. Grâce à quelques-uns de ses talents individuels, plutôt qu’à un collectif parfois trop préoccupé par le jeu offensif. Mais cela suffit, d’autant que les Blues lui laissèrent le temps de revenir et de s’installer dans une rencontre qu’ils maîtrisèrent globalement.

D’autant plus que leur domination territoriale fut rapidement récompensée, quand le centre de Malouda était dévié dans son propre but par Deivid (0-1, 13). « J’aime l’ambiance qui règne ici, car c’est une vraie ambiance de football » , s’était amusé Avram Grant, en conférence de presse, la veille… et pas seulement parce que les fans de Galatasaray, le grand rival local, étaient venus les soutenir à l’aéroport d’Istanbul, à l’arrivée de son équipe.

La furia locale en pris donc un coup, à l’image de la réaction timide d’une équipe de Fenerbahçe annihilée. Elle aurait même pu céder une seconde fois, sans un peu de réussite – frappe d’Esssien sur le haut de la barre (17) –, un peu de maladresse de son adversaire – Drogba (23, 34) – et beaucoup de talent de son gardien, Volkan, qui repoussait la tentative à angle fermé de Drogba (30).

Et de onze pour les Turcs !

La pause ne pouvait que soulager des Turcs décevants, incapables d’imposer leur créativité dans l’entrejeu. Ils revinrent d’ailleurs avec d’autres idées ; une plus grande agressivité, à l’image des approches d’Alex (50, 64). Et l’entrée en jeu de Kazim (54) fut prépondérante. En effet, lancé par Aurelio, il prenait de vitesse la charnière anglaise et ne laissait aucune chance à Cudicini (1-1, 65).

C’était un peu sévère pour les Anglais qui ne pouvaient, cependant, s’en prendre qu’à eux-mêmes tant ils eurent les opportunités d’inscrire ce deuxième but. Avant, par Ballack (58) ou Drogba (60), mais aussi après, quand à nouveau Ballack butait sur Volkan (58).

Au contraire, alors que le nul semblait se dessiner, c’est Fenerbahçe qui allait prendre l’avantage, sur une frappe monumentale de Deivid, de plus de vingt-cinq mètres (2-1, 80). Elle faisait chavirer un stade dans une ambiance qui devait, cette fois, faire un peu moins sourire Grant… L’entrée en jeu tardive (87) d’Anelka ne servait à rien dans un final privé d’occasions, les Blues apparaissant alors fatigués face à des Turcs survoltés, qui décrochaient leur cinquième victoire en autant de matches à domicile dans cette Ligue des champions, avec, clé de leur réussite, onze buts inscrits.

Certes peu efficace offensivement, Chelsea a surtout, et à son tour, cédé dans le bouillonnant et magnifique stade Sükrü Saracoglu. Une surprise tout de même quand on remarque que le dauphin de Manchester United en Premier League n’avait encaissé que deux buts en huit matches de C 1, le dernier remontant au 3 octobre, à Valence (2-1). Les Blues ne sont plus invaincus dans cette compétition et leur qualification pour leur quatrième demi-finale sur les cinq dernières saisons est en suspens.

HHHHII

Temps doux. Pelouse en excellent état. 50 000 spectateurs environ. Arbitre : M. Larsen (DAN).

Remplacements. – 54 : Ugur Boral par KAZIM ; 72 : Kezman par SEMIH SENTÜRK.

Non utilisés : Kulbilge (g.), Aslan, Çakmak, Sahin.

Entraîneur : Zico (BRE).

Suspendus au prochain match : aucun.

Remplacements. – 76 : Lampard par MIKEL ; 86 : J. Cole par ANELKA.

Non utilisés : Hilario (g.), Alex, Ferreira, Belletti, Wright-Phillips.

Entraîneur : A. Grant (ISR).

Suspendus au prochain match : aucun.

LES BUTS

0-1 : DEIVID (13, c.s.c.). – Côté gauche, Malouda prend de vitesse Turaci et centre à ras de terre au premier poteau. À la réception, Deivid, revenu dans sa surface à pleine vitesse, trompe Volkan, du bout du pied droit.

1-1 : KAZIM (65, passe de Mehmet Aurelio). – Sur une longue ouverture de Mehmet Aurelio dans le dos de Carvalho, Kazim se retrouve seul devant Cudicini. L’attaquant turc trompe le portier de Chelsea d’une frappe à mi-hauteur du pied gauche.

2-1 : DEIVID (81). – Deivid hérite du ballon à trente mètres, dans l’axe du but. L’attaquant brésilien décoche une frappe puissante du pied droit qui se loge dans la lucarne droite de Cudicini.

AUCUN CARTON

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :