jump to navigation

UE/TURQUIE: le respect des valeurs communes est la « clé vers l’adhésion », insiste M. Barroso devant le Parlement turc 11 avril 2008

Posted by Acturca in EU / UE, Turkey / Turquie, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , ,
trackback

Agence Europe

11 avril 2008, Bruxelles

Dans un discours prononcé jeudi 10 avril devant la Grande assemblée nationale (parlement) de Turquie, José Manuel Barroso a souligné que « la Turquie est un pays clé pour l’Europe » qui a fait des efforts « impressionnants » pour s’aligner sur la législation de l’Union européenne. Mais le président de la Commission européenne a aussi rappelé que le résultat final des négociations d’adhésion, en cours depuis octobre 2005, « ne peut pas être garanti d’avance ». En attendant, les pourparlers « avancent bien » et des « progrès supplémentaires » seront faits au cours de cette année, a-t-il estimé. Beaucoup de réformes, indispensables pour préparer le pays à l’adhésion, ont été réalisées ces dernières années, a salué M.

Barroso, citant notamment la suppression de la peine de mort, le renforcement du contrôle démocratique sur l’armée, l’amélioration des droits linguistiques et religieux des minorités et la « tolérance zéro » déclarée à l’égard de la torture. « Cependant, davantage de progrès sont nécessaires dans des domaines tels que la liberté d’expression, la primauté démocratique dans les relations civilo-militaires, les droits culturels, les droits syndicaux, les droits des femmes et des enfants. Ces droits font partie de nos valeurs communes (…) et ils sont aussi la clé (de la Turquie) vers l’adhésion » à l’UE, a-t-il insisté. Dans ce contexte, M. Barroso a salué l’intention du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan d’amender l’article 301 du code pénal qui, au motif de lutter contre le dénigrement de l’ « identité turque », restreint sérieusement la liberté d’expression (le vote du parlement sur cet amendement est annoncé pour la semaine prochaine, EUROPE N° 9639). A propos de la procédure judiciaire en cours visant l’interdiction du parti AKP, le président de la Commission n’a pas répété sa critique virulente exprimée mercredi à Bruxelles (EUROPE N° 9639). Devant les députés turcs, il a simplement déclaré que la Commission suit les événements « avec la plus grande attention » et que la Turquie ne devrait pas se laisser « distraire » des réformes et des préparatifs d’adhésion. Un règlement de la question chypriote serait « bénéfique » pour l’adhésion de la Turquie à l’UE, a encore estimé M. Barroso. Il a aussi exhorté le gouvernement turc à mettre en œuvre le protocole sur l’extension de l’union douanière UE/Turquie à Chypre. Ce problème constitue aujourd’hui « le principal obstacle extérieur » à un « progrès significatif » dans les négociations d’adhésion, selon M. Barroso. (H.B.)

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :