jump to navigation

Les doutes d’Ankara avant la présidence française 29 mai 2008

Posted by Acturca in France, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , ,
trackback

Le Figaro (France), 29 mai 2008, p. 8

Pierre Avril

Avec la France, Ankara semble ne pas savoir sur quel pied danser. Hier, lors d’une visite à Bruxelles, le ministre turc des Affaires étrangères, Ali Babacan, a affirmé avoir reçu l’assurance que « la présidence française sera une présidence normale et que de nouveaux chapitres de discussion seraient ouverts ». La veille, le diplomate turc avait au contraire mis en garde Paris contre les risques d’une opposition de la France au processus d’adhésion. « Les inquiétudes manifestées dans un État membre (la France, NDLR) ont un impact négatif sur l’enthousiasme de la population turque », avait déclaré Ali Babacan, évoquant le risque de voir son pays suivre « une autre voie ». À l’occasion du Conseil d’association UE-Turquie, qui s’est déroulé mardi, Paris s’était opposé à ce que le mot « adhésion » figure dans les conclusions, un obstacle, selon Ankara, au processus de réforme engagé par le gouvernement Erdogan.

« Nous ne faisons pas de liturgie dans les documents » , avait justifié le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, qui s’était opposé, sur ce sujet, au forcing de la présidence slovène. Sur les trente-cinq chapitres que compte l’acquis communautaire, six seulement ont été ouverts à la discussion et deux autres devraient l’être en juin, sur les droits des sociétés et la propriété intellectuelle. Mais il s’agit là d’étapes symboliques. L’ouverture de cinq autres chapitres liés en particulier à l’euro et qui, selon Paris, préfigureraient une adhésion, reste bloquée par la France.

Ankara dit avoir reçu des assurances de la France

Reuters

28 mai 2008, Bruxelles

Paris a assuré à Ankara que les discussions sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne se poursuivraient normalement durant la présidence française de l’UE au second semestre de cette année, a déclaré mercredi le ministre turc des Affaires étrangères, Ali Babacan.

« Nous avons reçu l’assurance que la présidence française sera une présidence normale et que de nouveaux chapitres (de discussion) seraient ouverts », a dit le chef de la diplomatie turque devant la commission des Affaires étrangères du Parlement européen à Bruxelles.

Le président français Nicolas Sarkozy est hostile à l’entrée de la Turquie dans l’Union.

Mardi, Babacan avait averti la France que le maintien de l’opposition de Paris à son adhésion pleine et entière à l’UE risquait de faire dérailler le processus de réformes démocratiques dans son pays.

(Mark John, version française Guy Kerivel)

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :