jump to navigation

Le Senna turc. Mehmet Aurelio à la conquête de l’Espagne 5 novembre 2008

Posted by Acturca in Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , , , ,
trackback

Sport Foot Magazine (France), 5 novembre 2008, p. 64

Daniel Devos

Dans les livres d’histoire turcs, on découvre que Mehmet II était un sultan ottoman qui a conquis Constantinople (l’actuel Istanbul), tombé dans les mains de l’empire byzantin. Mehmet Aurelio, lui, est parti à la conquête de l’Espagne. Pour l’instant, il n’avance qu’à petits pas car le Betis est à la traîne en championnat, mais il ne s’inquiète pas. « Lorsque j’ai signé pour le club andalou, on m’a expliqué que l’équipe était en construction. J’ai déjà constaté que l’on possédait d’excellents joueurs, il faut simplement attendre que la sauce prenne. »

Mehmet Aurelio, qui a participé à l’Euro 2008 avec la Turquie, est d’origine brésilienne. Il est né le 15 décembre 1977 à Rio de Janeiro et s’appelait alors Marco Aurelio Brito. La loi turque prévoit que tout footballeur étranger a le droit de demander la nationalité du pays après cinq années de présence en championnat. C’était le cas du milieu de terrain, qui a débarqué à Trabzonspor en 2001 en provenance d’Olaria, son club formateur. Ses deux premières années y furent étincelantes. Surtout la deuxième, au terme de laquelle il remporta la Coupe de Turquie. Après 63 matches et 15 buts, il fut transféré à Fenerbahce en 2003. L’entraîneur allemand Christoph Daum en fit une pièce maîtresse de son échiquier. Marco Aurelio remporta le titre en 2004 et 2005, et Mehmet Aurelio – naturalisé en juin 2006 et premier joueur né à l’étranger à revêtir le maillot turc lors de ses débuts en août de la même année face au Luxembourg – en remporta un autre en 2007 sous la houlette de Zico.

Le joueur brilla également en Ligue des Champions. La saison dernière, Fenerbahce atteignit les quarts de finale (éliminé par Chelsea) après s’être défait du FC Séville au tour précédent et d’… Anderlecht au tour préliminaire. Son départ a laissé un vide énorme à Fenerbahce qui n’est plus que l’ombre de lui-même sur la scène européenne. Sa qualité technique et sa puissance physique font défaut au club, qui a tenté – en vain – d’acquérir Marcos Senna durant l’entre-saison. Les points communs avec le joueur de Villarreal sont nombreux : ils sont tous deux nés au Brésil, ont des caractéristiques similaires et sont devenus internationaux dans leur pays d’adoption.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :