jump to navigation

Les Verts allemands élisent un chef d’origine turque 17 novembre 2008

Posted by Acturca in Immigration, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , , ,
trackback

Le Figaro (France), 17 novembre 2008, p. 9

Patrick Saint-Paul, Berlin

Le nouveau coprésident du parti écologiste s’appelle Cem Özdemir et s’inspire de Barack Obama.

Ne l’appelez pas « Cem Obama ». Cem Özdemir, le premier Allemand d’origine turque à avoir été désigné, samedi, à la tête d’un parti politique national outre-Rhin par les Verts, trouve la comparaison avec le président élu des États-Unis «  un peu ridicule  ». Mais il ne peut l’empêcher de trotter dans tous les esprits, alors que les pays européens se demandent lequel d’entre eux serait capable de porter à sa tête un candidat issu de l’immigration.

Ce fils de « travailleurs invités » turcs, né en Souabe (sud-ouest de l’Allemagne) en 1965, obtint sa naturalisation à l’âge de 16 ans, après deux ans de bataille administrative. Il se définit comme un «  Allemand d’origine turque ». Et il espère qu’un jour en Allemagne «  cela n’aura plus d’importance que l’on vienne d’Anatolie ou que ses ancêtres aient combattu les Romains dans la bataille de la forêt de Teutoburg » au cours de laquelle les tribus germaniques avaient détruit trois légions romaines.

Mais il sait que ce n’est pas encore gagné. «  Le fait que l’on parle autant de moi montre que l’on est encore loin de trouver cela n ormal l orsqu’un Turc-Allemand décroche un poste de haut niveau  », affirme-t-il. Quelque 2,4 millions de personnes d’origine turque vivent en Allemagne, dont 415 000 ont obtenu le passeport de la république fédérale. Un tiers d’entre eux est au chômage et près de la moitié ne maîtrise que très mal la langue de Goethe. Ce qui n’est pas le cas d’Özdemir, aussi à l’aise en haut allemand qu’en dialecte souabe et dont les qualités de débatteur ont fait une vedette du petit écran.

Futur ministre ?

Lui-même a utilisé ses racines turques pour faciliter son ascension chez les Verts, un parti très focalisé sur le « multiculturalisme », dont il devient un militant dès l’âge de 16 ans. Il se décide à se présenter aux législatives après une attaque xénophobe à Solingen, au cours de laquelle cinq femmes et enfants d’origine turque ont été tués en 1993. Il a été élu le premier député d’ascendance turque au Bundestag en 1994. Cem Özdemir estime que les jeunes Turcs vivant en Allemagne doivent faire d’avantage d’efforts pour montrer que «  c’est aussi leur pays ».

Le nouveau coprésident des Verts – au côté de Claudia Roth qui conserve son titre – se présente comme appartenant à la tendance « réalo », affirmant qu’il s’agit «  de se fixer des objectifs réalisables  ». Il veut être le porte-parole de tous les Allemands d’origine étrangère, dont le poids électoral est de plus en plus important. Özdemir a failli renoncer à la course pour la direction du parti, lorsque la branche locale des Verts dans le Land du Bade-Wurtemberg lui a refusé une investiture pour les législatives de septembre 2009. Il s’est inspiré des méthodes de Barack Obama sur Internet en lançant un groupe sur Facebook intitulé « Yes we Cem ».

Mais il sait qu’il n’est pas prêt de s’installer dans le fauteuil de chancelier. Aussi parce que les Verts, qui ont participé à la coalition gouvernementale du social-démocrate Gerhard Schröder de 1998 à 2005, restent une formation d’appoint pour construire des coalitions. Si les sociaux-démocrates sont en mesure de gouverner avec les Verts, après les législatives de septembre 2009, il aura en revanche toutes ses chances pour le portefeuille de ministre des Affaires étrangères…

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :