jump to navigation

Turquie: HRW dénonce l’impunité des violences policières 5 décembre 2008

Posted by Acturca in Turkey / Turquie.
Tags: , , , ,
trackback

Agence France Presse

5 décembre 2008

La réticence de la Turquie à réprimer les brutalités policières a conduit depuis 2007 à une augmentation des cas de violences provoquées par des agents, parfois avec l’usage d’armes, a affirmé vendredi l’organisation des droits de l’Homme Human Rights Watch (HRW).

« Les membres des forces de l’ordre sont rarement voire jamais tenus pour responsables (…) Aujourd’hui, en dépit des mesures légales mises en place, les agents qui bafouent les lois jouissent d’une impunité quand ils sont soupçonnés d’abus ou même s’ils tuent illégalement des suspects », souligne HRW dans un rapport présenté à Istanbul lors d’une conférence de presse.

Ce rapport examine 28 cas d’abus supposés commis par la police, y compris des cas de mauvais traitements lors et après des contrôles d’identité, d’usage excessif de la force contre des manifestants et de tirs ayant parfois coûté la vie à des suspects.

Selon l’organisation américaine de défense des droits de l’Homme, le problème a été exacerbé par des modifications apportées à la loi sur les pouvoirs de la police en juin 2007, qui accorde notamment selon elle aux forces de l’ordre un pouvoir arbitraire lors des contrôles d’identité et une lattitude excessive quant à l’utilisation des armes de service.

« Il est devenu une routine » pour les personnes qui portent plainte contre la police de se voir eux-mêmes poursuivis pour résistance aux agents, selon le rapport.

Le HRW exhorte le gouvernement turc à prendre des mesures pour résoudre le problème, comme créer une autorité indépendante qui se chargerait d’enquêter sur les violences policières ou intenter rapidement des procès aux agents abusant de leur position.

Citant des statistiques du ministère de la Justice, l’ONG relève que le nombre de plaintes pour torture ou usage abusif de la force est passé de 2.854 en 2006 à 3.339 en 2007, tandis que le nombre de condamnations à des peines de prison et tombé de 104 à 48.

« Une de nos sources d’inquiétude concerne l’augmentation du nombre de plaintes, alors que le nombre de condamnations est en diminution », a commenté lors de la présentation du rapport Kenneth Roth, directeur exécutif de HRW.

« Il y a un besoin urgent d’une réaffirmation par (le Premier ministre Recep Tayyip) Erdogan de l’importance du processus de réformes. S’il se contente de déléguer la question à ses subordonnés immédiats, les réformes vont connaître de sérieux problèmes en Turquie », a ajouté M. Roth.

Le directeur exécutif de HRW a notamment déploré l’attitude du vice-Premier ministre Cemil Cicek, qui, lors d’une récente rencontre à Ankara, a selon lui « refusé de reconnaître l’existence du problème ». Sa « principale réponse a été de citer les pires précédents en Europe comme s’ils justifiaient les mauvais comportements en Turquie ».

L’Union européenne, à laquelle souhaite adhérer la Turquie, et plusieurs associations de défense des droits de l’Homme, ont fait état cette année d’une recrudescence des cas de torture et de mauvais traitements en Turquie, en dépit des promesses gouvernementales de « tolérance zéro » contre la torture.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :