jump to navigation

Qui est-ce qui le patriarche 27 janvier 2009

Posted by Acturca in Istanbul, Religion, Russia / Russie, South East Europe / Europe du Sud-Est.
Tags: , , , , ,
trackback

Itar-Tass (Russie)

27 janvier 2009, Moscou

Le Concile local de l’Eglise orthodoxe russe s’ouvrira aujourd’hui à midi (9h00 GMT) à Moscou pour élire le 16-ème patriarche de Moscou et de toutes les Russies.

Le patriarche de Moscou est le primat de l’Eglise orthodoxe russe. Aux termes du statut ecclésiastique en vigueur depuis l’an 2000, le titre de patriarche est attribué à vie. Le patriarche a la primauté d’honneur sur les autres évêques de l’Eglise orthodoxe russe et il rend les comptes au Concile local et au Concile des évêques. Il dirige l’Eglise en collaboration avec le Saint synode qu’il préside.

Le patriarche convoque les Conciles des évêques et les Conciles locaux, il préside les Conciles et assume la responsabilité de l’exécution des décisions des Conciles. Le patriarche représente l’Eglise dans les relations extérieures aussi bien dans le cadre des rapports avec les autres églises que des rapports avec les autorités séculaires. Il répond de l’unité de la hiérarchie ecclésiastique, de l’édition en collaboration avec le Synode des décrets d’affectation des évêques à tel ou tel diocèse, il contrôle les activités des évêques.

Pour la durée pendant laquelle le trône de patriarche reste vacant, le Saint Synode désigne un locum tenens parmi ses membres. Le locum tenens et le synode ont six mois pour convoquer le Concile local en vue d’élire un nouveau patriarche de Moscou et de toutes les Russies.

Le patriarche doit être élu parmi les évêques ayant dépassé la quarantaine, ayant fait les études théologiques supérieures et ayant l’ expérience de direction d’un diocèse.

La procédure d’élection du patriarche n’est pas formalisée dans les détails. Elle est déterminée par le Saint Synode.

Depuis l’évangélisation de Russie par le grand prince de Kiev Vladimir au X-ème siècle, l’église russe était d’abord une métropole de l’Eglise de Constantinople et les métropolites étaient nommés par le patriarche de Constantinople. Mais l’Empire Byzantin a été conquis par les Turcs au XV-ème siècle. Le patriarche de Constantinople a perdu son indépendance, devenant vassal et sujet du Sultan et, conformément aux lois de l’époque, devait concerter avec son souverain ses actes d’importance, notamment l’ affectation des métropolites. Or, l’affectation du primat de Moscovie de l’ aval d’un sultan musulman était complètement inacceptable pour l’église russe, devenue très forte et influente, et pour le Grand prince de Moscou, qui venait de se déclarer « autocrate » (c’est-à-dire « souverain », dénonçant sa vassalité vis-à-vis de l’Horde d’Or) et dont le pays était en plein essor et montait en puissance. Depuis 1448, l’Eglise russe est devenue autocéphale et ne dépendait plus de Constantinople. Le Concile local des évêques russes a désigné lui-même le métropolite Iona. Un siècle plus tard, la métropole de Moscou s’est transformée en patriarcat avec l’ élection comme le premier patriarche du métropolite de Moscou Iov, intronisé le 26 janvier 1589. Les églises d’Orient lui ont reconnu le cinquième rang dans leur hiérarchie d’honneur. La fondation du patriarcat a été l’une des plus marquantes étapes de l’histoire de l’Eglise russe, parce qu’elle fixait l’autonomie de l’Eglise russe et contribuait à l’ amélioration de son image et à l’augmentation de son influence dans le monde.

Un siècle plus tard, les réformes radicales entreprises par Pierre le Grand ont concerné entre autres l’église. Le tsar a reporté l’élection du nouveau patriarche après le décès du patriarche Adrian en 1700, chargeant le métropolite Stéphane Iavorski de gérer les affaires de l’église en qualité de locum tenens. Pierre-le-Grand a ainsi supprimé de fait le patriarcat et institué en 1721 le Très saint Synode – organisme d’Etat chargé des affaires de l’Eglise et dirigé par un ober-procureur nommé par l’empereur.

A la suite de la révolution de Février 1917, le Très saint Synode a convoqué le Concile local, qui a rétabli le patriarcat et élu patriarche le métropolite de Moscou Tikhon, qui est resté sur le trône jusqu’en 1925 (canonisé en 1989). Les patriarches suivants – Sergui, Alexis I-er et Pimen ont été élus à l’époque du contrôle ferme de la part de l’Etat sur les affaires de l’Eglise, de l’aval des dirigeants soviétiques par vote sans alternative.

Le métropolite de Leningrad et de Novgorod Alexis a été élu patriarche au Concile local le 7 juin 1990 au second tour du scrutin secret. Trois candidats avaient été en lice au premier tour, désignés précédement par le concile des évêques. Alexis II était le 15-ème patriarche de Moscou et de toutes les Russies depuis l’institution du patriarcat russe en 1589.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :