jump to navigation

Turquie/municipales: les banlieues, atout de l’AKP pour conserver Istanbul 22 mars 2009

Posted by Acturca in Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , , , ,
trackback

Agence France Presse, 22 mars 2009

Nicolas Cheviron

Pour contrer les accusations de corruption et conserver Istanbul lors des élections municipales du 29 mars, le Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) au pouvoir peut compter sur les banlieues, où il a tissé un réseau serré d’aide sociale.

A Bagcilar, un arrondissement populaire aux confins d’Istanbul, 720.000 habitants issus aux deux-tiers de l’exode rural s’entassent sur 22 km2 et on compte 30.000 chômeurs et un taux d’accès à l’université de 3,3%.

Ici, pas de distribution de repas aux démunis, comme le pratiquent encore certaines municipalités AKP. Les livraisons gratuites de charbon et de denrées alimentaires, décriées par l’opposition comme un achat honteux de scrutins, se limitent à 30.000 foyers pauvres, assure la municipalité.

Mais la mairie de Bagcilar se revendique comme « pionnière » dans l’action sociale façon AKP. Ses credo: l’enseignement et la proximité.

« La différence, c’est que sur les cartes de visite que je distribue à la population, il y a mon numéro de téléphone portable. Au moindre problème, les administrés m’appellent », affirme le maire, Lokman Cagirici, pour qui l’AKP est « le parti de la base », non de l’élite.

Sur le front de l’éducation, la mairie se targue d’avoir construit trois centres de soutien scolaire gratuit -ici, 47,5% de la population a moins de 25 ans-, 22 maisons de quartier accueillant salle de sport, bibliothèque, ordinateurs, dispensaire et institut ISMEK d’enseignement gratuit pour adultes.

Gros plan sur ISMEK, petit empire régnant sur 216 centres d’enseignement fondé en 1996 par la municipalité métropolitaine d’Istanbul -alors dirigée par l’actuel Premier ministre Recep Tayyip Erdogan- et souvent accusé d’être un instrument d’ingénierie sociale pour l’AKP.

On y enseigne l’informatique comme la musique, divers métiers, les travaux manuels, avec une prédilection pour les arts turco-islamiques. Les cours de langue, où l’arabe fait jeu égal avec l’anglais, sont très demandés.

« Notre objectif est de permettre aux gens d’avoir une vie sociale tout en leur permettant de produire leurs propres objets et en leur faisant prendre conscience de leur valeur », explique Hülya Ayrilmaz, directrice d’un des 12 centres déployés à Bagcilar.

Pour la jeune femme, voilée comme la plupart des enseignantes du centre et de ses élèves féminines, l’engouement pour les cours d’arabe est naturel dans un « pays musulman » comme la Turquie.

Quelque 800.000 personnes, soit près d’un électeur istambouliote sur 10, a déjà bénéficié des services d’ISMEK.

Face à ce quadrillage étroit des banlieues, l’opposition saura-t-elle faire entendre ses appels à une moralisation de la politique ?

Ces derniers mois, l’AKP a été confronté à plusieurs accusations de corruption, notamment à Istanbul.

« L’AKP a très peur de perdre la mairie d’Istanbul, car la ville est la rente qui permet de financer l’AKP grâce à de l’argent soustrait frauduleusement lors d’appels d’offres » accuse Kemal Kiliçdaroglu, candidat à la mairie d’Istanbul du Parti républicain du peuple (CHP, social-démocrate).

Pour Elif Arslan, étudiante, 19 ans, rencontrée à Bagcilar, le CHP, principale formation d’opposition, aura, quel que soit son mot d’ordre, du mal à percer dans les banlieues, tant est profond le fossé le séparant des classes populaires.

« Prenez un jeune d’ici et comparez-le à un jeune de Nisantasi (quartier bourgeois administré par un maire de centre-gauche): on n’a rien en commun, ni les opinions politiques, ni les fringues, ni les chances de trouver un travail », affirme la jeune femme, cheveux au vent.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :