jump to navigation

Turquie dans l’Union européenne : la position d’Obama agace Sarkozy 6 avril 2009

Posted by Acturca in France, Turkey-EU / Turquie-UE, USA / Etats-Unis.
Tags: , , , , , , , , ,
trackback

Presse Océan (France)

6 avril 2009

Les deux présidents se sont opposés sur l’opportunité de faire rentrer la Turquie au sein de l’UE.

Voilà qui s’appelle mettre les pieds dans le plat. « Les Etats-Unis et l’Europe doivent aborder les musulmans comme nos amis, nos voisins et partenaires dans la lutte contre l’injustice, l’intolérance et la violence », a déclaré le président américain lors d’un sommet avec l’ensemble des dirigeants européens, hier à Prague. « Evoluer vers l’adhésion de la Turquie à l’UE constituerait un signal important de votre engagement dans ce sens et assurerait que nous continuons à ancrer fermement la Turquie en Europe », leur a lancé Barack Obama.

M. Obama s’exprimait quelques heures seulement avant de gagner la Turquie, allié traditionnel des Etats-Unis et dernière étape de sa tournée en Europe. Obama n’a fait que reprendre à son compte une la position suivie depuis longtemps par les Etats-Unis. Mais il l’a fait à un moment où les négociations d’adhésion de la Turquie, entamées en 2005, piétinent.

Opposant de longue date de l’adhésion de la Turquie, le président français Nicolas Sarkozy, présent à Prague, a immédiatement adressé une fin de non-recevoir au plaidoyer de Barack Obama. « Je travaille main dans la main avec le président Obama, mais s’agissant de l’Union européenne, c’est aux pays membres de l’Union européenne de décider », a rétorqué M. Sarkozy. « J’ai toujours été opposé à cette entrée et je le reste. Je crois pouvoir dire qu’une immense majorité des Etats membres (de l’UE) est sur la position de la France », a-t-il ajouté.

En termes plus diplomatiques, la chancelière allemande Angela Merkel a elle aussi exprimé ses doutes. Les propos de M. Obama sont « dans la tradition des Etats-Unis », a-t-elle relativisé. « Je pense qu’un lien étroit avec le monde musulman et en particulier avec la Turquie est pour nous tous une chose intéressante », a-t-elle ajouté, mais « nous discutons encore de la forme que cela doit prendre, à savoir celle d’un partenariat privilégié ou d’une adhésion entière ». En revanche, le soutien appuyé de Barack Obama à la Turquie a été du miel pour la Commission européenne, qui conduit les négociations avec Ankara et milite pour que la perspective d’adhésion soit clairement maintenue.

« Je me réjouis des propos de M. Obama », a dit le président de l’exécutif européen, José Manuel Barroso. « Nous avons débuté les négociations avec la Turquie en vue d’une adhésion à l’UE et il s’agissait d’une décision unanime de l’ensemble des 27 Etats », a-t-il rappelé.

M. Obama a apporté son soutien à la Turquie après avoir beaucoup oeuvré juste avant, lors du sommet de l’Otan, pour éviter une crise, en obtenant à l’arraché l’approbation d’Ankara à la nomination du Premier ministre danois Anders Fogh Rasmussen à la tête de l’alliance. La Turquie reprochait à M. Rasmussen d’avoir défendu la publication au Danemark des caricatures controversées de Mahomet qui avaient provoqué la colère du monde musulman en 2005.« C’est aux pays membres de l’Union européenne de décider »

Turquie et Union européenne: réactions UMP, PS, Elysée

Agence France Presse, 5 avril 2009

Réactions aux déclarations de Nicolas Sarkozy, réaffirmant son hostilité à une entrée de la Turquie dans l’Union européenne, après le soutien apporté par le président américain Barack Obama à son adhésion.

Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy: « Il ne s’agit pas de suivre les Etats-Unis. L’amitié entre la France et les Etats-Unis, c’est une amitié à égalité de dignité, de droits, de devoirs ». « Jusqu’à preuve du contraire, si l’Europe fait partie de la famille atlantique, en revanche les Etats-Unis ne sont pas membres de l’Union européenne » (« Internationales », RFI/TV5 Monde/Le Monde)

Frédéric Lefebvre, porte-parole de l’UMP: « C’est une réponse à tous ceux qui doutaient, ou faisaient semblant de douter, de l’indépendance de la France par rapport aux Etats-Unis avec le retour complet de notre pays dans le commandement de l’Otan! C’est surtout, à la veille des élections européennes, la réaffirmation d’un engagement qui compte pour les Français, au moment où certains pratiquent le double langage, comme Philippe de Villiers qui fait alliance électorale sous la bannière Libertas avec un milliardaire irlandais connu pour être à géométrie variable sur l’adhésion de la Turquie. Tous les partis et tous les candidats doivent clarifier leur position! Le PS et François Bayrou doivent dire clairement ce qu’ils veulent sur cette question » (communiqué)

Vincent Peillon, député européen PS: « La Turquie a joué un rôle dans les relations entre Israël et les Palestiniens. Elle est en position de négociations à la fois avec l’Irak et l’Iran. Elle intervient dans la question de l’Afghanistan et du Pakistan. Et il faudrait que nous nous privions, sur une conception fausse, l’Europe chrétienne, d’arrimer à nous un jour la Turquie? (…) Les négociations sont très longues et très complexes. Mais dire a priori, +je ne veux pas+, c’est prendre une très lourde responsabilité historique à l’égard du siècle qui s’ouvre et à l’égard des conflits géo-stratégiques ou des enjeux géo-stratégiques de demain. Et je trouve que ce propos de Nicolas Sarkozy est irresponsable » (« Dimanche soir politique », France Inter-Le Monde-i Télé)

François Hollande, ex-premier secrétaire du PS: Barack Obama « considère qu’il y a une espèce de confusion, que l’intérêt de l’Europe, c’est l’intérêt de l’Otan et l’intérêt des Etats-Unis (…) c’est là qu’on peut comprendre que Nicolas Sarkozy a fait une vraie faute en entrant complètement dans le système de l’Otan » (« Ripostes », France 5)

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :