jump to navigation

Adhésion turque à l’UE: Merkel et Sarkozy « manquent de vision » (Gül) 12 mai 2009

Posted by Acturca in France, Turkey / Turquie, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , , , , , , , ,
trackback

Agence France Presse

12 mai 2009

Les dirigeants français et allemands « manquent de vision » à propos de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne à laquelle ils sont opposés, a déclaré mardi le président turc Abdullah Gül.

« Les politiques viennent et partent (…) Ils peuvent dire des choses pour différentes raisons et peut-être à cause d’un manque de vision. Mais nous ne prêteront point d’attention à cela », a-t-il dit lors d’une conférence de presse avec son homologue portugais Anibal Cavaco Silva, en visite à Ankara.

M. Gül réagissait à des déclarations faites lors du week-end par la chancelière allemande Angela Merkel qui a réaffirmé lors d’un meeting de campagne pour les élections européennes en présence du président français Nicolas Sarkozy, à Berlin, son opposition à l’entrée de la Turquie dans l’UE.

Elle a répété qu’elle était prête à un partenariat privilégié avec la Turquie, mais refusait qu’elle devienne membre à part entière de l’UE.

Dans un entretien à paraître dimanche dans le journal allemand Bild am Sontag, le président français a pour sa part réaffirmé son hostilité à une entrée de la Turquie, pays musulman peuplé de 71 millions d’habitants, dans l’UE.

« Cessons de faire des promesses vaines à la Turquie et étudions avec elle la création d’un grand espace économique et humain commun, que nous pourrions aussi proposer à la Russie », a réaffirmé M. Sarkozy.

M. Gül a souligné que son pays continuerait dans la voie des réformes démocratiques pour adhérer un jour dans le club européen.

M. Silva a soutenu la position d’Ankara, affirmant l’importance d’une adhésion turque pour la sécurité régionale.

« L’UE a besoin de la Turquie », a-t-il dit.

Depuis 2005, la Turquie a ouvert au total dix « chapitres » thématiques sur les 35 qui jalonnent ses négociations d’adhésion à l’UE.

Les discussions sont rendues difficiles par la non reconnaissance de la République de Chypre par Ankara, par la lenteur des réformes démocratiques en Turquie et par l’hostilité de plusieurs pays européens à l’idée même d’une entrée du pays dans l’UE.

L’Europe a besoin de la Turquie (président portugais)

Le Service en français de Xinhua,12 mai 2009, Lisbonne

Le président portugais, Anibal Cavaco Silva, a affirmé lundi à Ankara qu’une Europe qui veut être plus écoutée sur les affaires internationales, a besoin de la Turquie.

L’Union européenne (UE) sera plus écoutée quant aux dossiers sur la paix, la sécurité et la stabilité, si la Turquie en est membre et la Turquie pourra avoir une influence plus grande que jamais dans la politique internationale, a indiqué M. Cavaco Silva, en visite officielle en Turquie.

« La position du Portugal sur l’accession de la Turquie à l’UE a été très cohérente », a-t-il indiqué.

Selon M. Cavaco Silva, le Portugal est prêt à lever tous les obstacles afin d’ouvrir un nouveau chapitre dans les négociations sur l’accession de la Turquie à l’UE.

« Même un petit Etat membre a la chance de présenter son image à la politique mondiale par le biais de l’UE », a ajouté M. Cavaco Silva.

Il a souligné que les négociations sur l’accession de la Turquie à l’UE sont toujours difficiles, et que tant les autorités turques que le peuple turc doivent en être conscients.

Le président Cavaco Silva est arrivé à Ankara lundi. Il fera une visite à Istanbul et en Cappadoce durant son séjour de quatre jours en Turquie.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :