jump to navigation

Istanbul s’offre, à son tour, une semaine de la mode 28 octobre 2009

Posted by Acturca in Economy / Economie, Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags: , , , ,
trackback

Le Monde (France), 28 octobre 2009, p. 23

Joël Morio

Emboîtant le pas aux grandes capitales du prêt-à-porter, la ville ne laisse qu’une faible place aux créateurs turcs

Quelle ville n’a pas sa Fashion Week ? On connaît les Semaines de la mode à Paris, Milan, New York, Londres, voire Tokyo. D’autres cités complètent désormais le parcours découverte des nouvelles collections de prêt-à-porter. Le 25 octobre s’est terminée la première Fashionable Istanbul. Pendant trois jours, dans une mise en scène digne de la cérémonie des Oscars, les Stambouliotes se sont précipitées pour admirer des collections de… Roberto Cavalli, Salvatore Ferragamo, Missoni ou Vivienne Westwood.

Les seuls créateurs turcs présents furent une trentaine d’élèves de deux écoles de mode d’Istanbul, qui ont présenté des créations d’un niveau très inférieur à ce que l’on peut voir sur les podiums occidentaux.  » Il s’agissait de construire un événement où de grands designers peuvent montrer leurs collections et, dans le futur, où les créateurs turcs pourront s’exprimer « , plaide Maia Guarnaccia, vice-président d’IMG Fashion Europe, la structure qui a assuré la gestion de la manifestation.

Ces trois journées ont surtout été l’occasion pour des maisons, la plupart italiennes, de faire leur promotion.  » Si les collections peuvent être vues partout dans le monde grâce à Internet, monter un défilé est un moyen de séduire de nouveaux clients « , pointe Akan Baykem, l’instigateur de Fashionable Istanbul. Pour voir les créations turques, il faudra revenir ! Il existe d’ailleurs une autre Fashion Week à Istanbul, qui présente des modèles réalisés, cette fois, pour le marché local. Les deux manifestations pourraient prochainement sinon fusionner, au moins travailler ensemble.

En invitant des créateurs occidentaux, l’ancienne Constantinople a l’ambition de devenir la capitale de la mode d’un pays de 80 millions d’habitants et de rayonner dans tout le Moyen-Orient et les Balkans. La ville lance aussi un message : la Turquie n’est pas uniquement le pays qui fabrique des vêtements pour les autres, dont des grands noms de la mode.

De nombreuses capitales organisent des Semaines de la mode, avec plus ou moins de réussite. En Ouzbékistan, Gulnara Karimova, la fille du président, qui est une férue de mode, anime une manifestation similaire depuis trois ans.  » Tachkent est un carrefour important dans la région, et les marques de luxe s’y intéressent de plus en plus « , observe Patrice Bracciali, qui promeut l’événement en France.

En Inde, New Delhi organise sa Fashion Week depuis plusieurs années, mais les talents qui y ont été révélés ont du mal à s’exporter. En revanche, au Brésil, les collections présentées lors des défilés de Sao Paulo sont loin d’être anecdotiques. La dernière édition de la Fashion Week paulista a accueilli en juin près de 100 000 visiteurs et 40 marques. Elle a servi par le passé de tremplin à des créateurs comme Carlos Miele ou Alexandre Herchcovitch… qui défilent désormais à New York.

En Corée du Sud, Séoul, qui peut s’appuyer sur une industrie textile prospère, tente de se faire une place sur le calendrier de la mode. Mais les collections qui y sont présentées sont surtout destinées au marché local. Les créateurs qui veulent atteindre un rayonnement international doivent montrer leur production ailleurs. Paris reste la destination privilégiée.

Outre-Rhin, Berlin, après des débuts chaotiques et un déficit d’image – la ville n’étant pas particulièrement réputée pour son industrie textile -, a su reconquérir le Bread and Butter, le Salon spécialisé dans le street wear qui avait un temps élu domicile à Barcelone.

La capitale catalane essaye depuis d’attirer de jeunes créateurs internationaux. Pour les motiver, les organisateurs ont créé un concours dont le premier prix est doté de plusieurs milliers d’euros. Une manne inespérée pour de jeunes talents en quête de financement.

Commentaires»

1. kimtuong - 6 mars 2010

Mademoiselle Istanbul, Un tout nouveau blog sur Istanbul par une francaise, ses bonnes adresses et sa vision de la Turquie au cas ou tu repasserais ici 🙂

http://latortuecityblog.wordpress.com


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :