jump to navigation

Le Premier ministre turc propose à la Grèce une réduction des armements 14 mai 2010

Posted by Acturca in Economy / Economie, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , ,
trackback

Assiociated Press, 14 mai 2010

par Nicholas Paphitis, Athènes

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a entamé vendredi sa première visite officielle en Grèce depuis 2004, proposant à son voisin et rival plongé dans une grave crise budgétaire un accord de réduction des armements, en signe de solidarité.

Accompagné de dix ministres et d’une délégation forte de 380 personnes, dont une centaine d’hommes d’affaires, Erdogan a promis d’aider la Grèce à se relever finanicèrement et a jugé que sa visite était d’une « importance historique » pour les relations bilatérales.

« Nous voulons être à vos côtés et faire preuve de solidarité, c’est pourquoi nous vous rendons visite avec mes ministres », a déclaré Erdogan lors d’un entretien à la télévision grecque jeudi soir.

« Les deux pays ont d’énormes budget de défense. Nous devons réduire ces dépenses et utiliser l’argent à d’autres fins » a-t-il donc proposé.

Le porte-parole du gouvernement grec, Giorgos Petalotis, a répondu en rappelant que malgré la crise financière actuelle, les conditions pour une telle réduction restaient « très strictes et très limitées »: il a estimé que les mots n’étaient « pas suffisants » et devaient « être accompagnés d’actions pour construire un climat de confiance et permettre la réduction des armements ».

Les deux voisins, tous deux membres de l’OTAN, se sont retrouvés à deux doigts de se faire la guerre à trois reprises entre 1974 et 1996, à cause de leur querelle sur Chypre ou du conflit sur les droits territoriaux en mer Egée.

Cette « guerre froide » gréco-turque fait qu’Athènes est de tous les pays de l’UE celui qui consacre la plus grosse part de son PIB à ses dépenses militaires.

Au cours d’une conférence rassemblant des hommes d’affaires des deux pays, qui se tenait en parallèle, le vice-Premier ministre Theodore Pangalos a dit éprouver une « honte nationale chaque fois que je suis obligé d’acheter des armes dont nous n’avons pas besoin, si l’ont se base sur une estimation correcte des dangers que le monde représente pour la Grèce ».

« Je sais que de l’autre côté de la frontière aussi, les Turcs achètent des armes dont ils n’ont pas besoin (…) à vasue d’une menace imaginaire née d’une confrontation politique qui peut et doit être résolue », a-t-il ajouté, estimant que cela permettrait de « faire un usage productif des sommes colossales que vous et nous gaspillons actuellement en dépenses d’armement ».

Si les relations se sont nettement améliorées au cours de la décennie écoulée, les tensions remontent régulièrement, Ankara voyant ses querelles avec Athènes freiner la candidature turque à l’adhésion à l’UE.

La visite, qui s’achève samedi, a également été l’occasion d’un premier conseil des ministres conjoint, sous la direction d’Erdogan et du chef du gouvernement grec Georges Papandréou, artisan déjà d’un apaisement entre les deux pays hostiles lorsqu’il était à la tête de la diplomatie grecque, de 1999 à 2004.

Les ministres ont signé 22 accords de coopération sur des sujets allant de l’énergie à la lutte contre l’immigration clandestine en passant par le tourisme ou les transports.

Le commerce bilatéral a augmenté ces 23 dernières années, passant de 200 millions à environ 3,5 milliards ade dollars aujourd’hui, la Grèce étant aujourd’hui le septième investisseur étranger en Turquie.

« Quand nous avons eu la grande catastrophe du séisme de 1999, le Premier ministre Papandréou a été le premier à essayer d’aider la Turquie. Aujourd’hui qu’il y a un tremblement de terre économique en Grèce, il est temps pour notre Premier ministre Erdogan d’aider la Grèce », a estimé au cours de cette conférence Erol User, PDG de la banque d’investissement turque User Corp.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :