jump to navigation

En quête de la Turquie démocratique 10 juin 2010

Posted by Acturca in Books / Livres, France, Turkey / Turquie, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , ,
trackback

Le Monde (France), 10 juin 2010, p. 18

Gaïdz Minassian

Ni kémaliste ni islamiste, mais démocrate. Ainsi aurait pu s’intituler le dernier ouvrage de l’historien Vincent Duclert, qui démontre l’existence d’une communauté de destin entre l’Europe et les intellectuels turcs. Ce livre se démarque des publications sur l’entrée de la Turquie dans l’UE par son honnêteté et son sang-froid. Il invite les turcophiles à associer vérité historique, citoyenneté et démocratie dans leur jugement. Il pousse les turcophobes à dépassionner leur raisonnement et à tourner le dos aux discours anxiogènes dès lors qu’il s’agit d’examiner la candidature du plus grand Etat musulman en Europe.

L’objectif n’est pas d’endosser le discours de l’un des camps mais d’aborder le problème à l’intérieur de la Turquie. Il suggère un dépassement du clivage kémalisme-islamisme au profit du credo démocratique d’une partie de la société qui ne se reconnaît ni dans l’Etat nationaliste ni dans l’Etat fondamentaliste. Ce  » ni-ni  » en faveur de l’Etat de droit, Vincent Duclert le met en exergue à travers l’examen de neuf pétitions publiées depuis l’arrivée au pouvoir du parti islamo-conservateur AKP en 2002 : lutte contre l’antisémitisme, contre la discrimination dans l’histoire, le nationalisme, les procès, pour la demande de pardon aux Arméniens, pour les Kurdes, etc. Ce livre rend hommage à ces intellectuels qui défient les autorités – hier ottomanes, aujourd’hui kémalistes ou islamistes – mais aussi les conservatismes en dépassant le cadre limité de la citoyenneté version kémaliste. En dépit de l’animosité qu’ils suscitent chez les militaires et chez les religieux, qui de concert les qualifient de  » mauvais Turcs  » ou de  » mauvais musulmans  » et se cachent derrière un arsenal judiciaire liberticide, ces intellectuels turcs ne constituent pas une anomalie dans l’histoire du pays.

Au contraire, leur généalogie remonte à la période des sultans éclairés du XIXe siècle, puis à celle de la révolution de 1908 avec le prince Sabbahadin, avant de s’incarner autour d’héritiers de renommée mondiale, comme Nazim Hikmet ou Yasar Kemal. Le Prix Nobel de littérature 2006, Orhan Pamuk, ou l’universitaire Ahmet Insel complètent ce tableau d’engagés du savoir. Car, si cette communauté intellectuelle a ses pionniers, elle a aussi ses martyrs, tel le journaliste turco-arménien Hrant Dink, assassiné en janvier 2007 à Istanbul par un jeune nationaliste. Etre intellectuel en Turquie est un sacerdoce qui soude dans l’unité de combat tous les défenseurs des libertés et des minorités, principales cibles des coups d’Etat à répétition.

Tout légitime qu’il soit, ce démocratisme ne constitue pas pour autant un phénomène propre à organiser l’espace politique, regrette Vincent Duclert. Lui et son confrère Hamit Bozarslan, auteur de la postface, tentent d’en dessiner les premiers contours tout en reconnaissant ses limites. Sans traduction politique, ce courant de pensée ne peut incarner une troisième voie. Seuls les partis prokurdes pourraient la symboliser, mais au moindre signe iconoclaste, ces derniers sont illico accusés de subversion pro-PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) et dissous pour atteinte à l’intégrité de l’Etat.

Reste l’Europe, écrit Vincent Duclert, encore frileuse et engluée dans sa logique de marché alors qu’elle devrait renouer avec sa vocation de vérité et de justice pour mieux entendre ces intellectuels turcs qui lui tendent les bras. Alors ? Livre d’encouragement ou livre testament… ?

Vincent Duclert, L’Europe a-t-elle besoin des intellectuels turcs ?, Armand Colin, 192 p., 16,50 Euro

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :