jump to navigation

La Turquie interpelle les pétroliers face aux dangers croissants dans ses détroits 28 juin 2010

Posted by Acturca in Economy / Economie, Energy / Energie, Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , ,
trackback

Agence France Presse, 28 juin 2010

Burak Akinci

La Turquie réunira jeudi les géants du pétrole pour évoquer les dangers qu’entraîne sur les populations et l’environnement le trafic croissant des pétroliers par les détroits du Bosphore et des Dardanelles, dans le contexte de la catastrophe du Golfe du Mexique.

La conférence doit réunir à Istanbul les responsables des ministères turcs des Affaires étrangères, de l’Energie, de l’Environnement et des Transports avec des compagnies comme Exxonmobil, Total, Chevron, Transneft, Rosneft ou ENI, ainsi que leurs filiales de trading, selon les informations recueillies par l’AFP de plusieurs sources officielles.

Depuis longtemps, les Turcs tirent la sonnette d’alarme, mettant en garde contre le risque d’accidents dans les détroits de Canakkale (Dardanelles) et du Bosphore, qui relient la mer Noire à la Méditerranée.

Quatrième bras de mer le plus fréquenté au monde, le Bosphore traverse Istanbul, métropole de plus de 13 millions d’habitants et coeur économique et culturel de la Turquie.

Les participants se pencheront sur les options qui permettraient à ces compagnies d’éviter ces routes pour écouler leur brut sur les marchés mondiaux, en passant par la Mer noire.

La Russie est le pays qui a le plus recours aux détroits pour transporter ses ressources d’hydrocarbures et celles de ses anciennes républiques comme l’Azerbaïdjan et le Kazakhstan vers les marchés de l’Ouest.

Il passe en moyenne chaque jour entre 150 et 200 tankers par les détroits, soit la moitié du trafic quotidien. Selon le ministère des Affaires étrangères, le trafic des pétroliers a augmenté de 130% entre 1997 et 2008 par ces routes.

La catastrophe provoquée par la marée noire dans le Golfe du Mexique donne des arguments aux Turcs.

« Ce qui s’est produit démontre que la Turquie a tout à fait raison de s’alarmer. Si cet accident s’était produit ici, Istanbul cesserait tout simplement d’exister », explique un diplomate.

La géant pétrolier britannique BP, à l’origine de cette catastrophe, doit également participer à la réunion d’Istanbul, a souligné cette source sous couvert d’anonymat.

La Turquie veut convenir d’un « principe de volontariat » avec ces compagnies, un fonds qui pourrait s’élever à 20 milliards de dollars, une « assurance » couvrant les risques d’accident dans les détroits.

« Il n’est pas question de toucher au traité de Montreux » de 1936, qui régit le libre passage par les détroits turcs, indique le responsable turc. Mais, dit-il, « la situation actuelle est ingérable, et il faut absolument prendre des mesures de contrôle ».

Le groupe pétrolier britannique BP a annoncé lundi avoir dépensé de 2,65 milliards de dollars à cause de la marée noire qui souille le Golfe du Mexique. BP a créé un fonds de 20 milliards de dollars consacré à l’indemnisation des victimes.

L’inauguration en 2007 de l’oléoduc qui relie Bakou, Tbilissi, au port turc méditerranéen de Ceyhan, a permis d’alléger le trafic dans les détroits, mais « une catastrophe est imminente » si rien n’est fait, assure un responsable du ministère de l’Environnement.

La Turquie oeuvre pour la construction d’un second pipeline reliant ses ports de Samsun (nord, Mer noire) à Ceyhan, pour contourner ses détroits surchargés.

La circulation est particulièrement dangereuse sur le Bosphore, passage sinueux encombré par le trafic, perpendiculaire à celui des cargos, des « bus de mer » et « vapur » (bateaux à vapeur) entre les rives occidentale et orientale de la ville.

Deux accidents de pétroliers avaient fait 41 puis 28 morts, en 1979 et 1994.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :