jump to navigation

Le petit paysan kurde devenu ministre 10 décembre 2010

Posted by Acturca in Economy / Economie, Turkey / Turquie.
Tags: ,
trackback

Le Figaro (France), 10 décembre 2010, p. 20

Fabrice Nodé-Langlois – Mehmet Simsek, Ministre des finances turc

Ses parents cultivaient la terre pour subsister, au sud-est du plateau anatolien. Ils ne savaient pas lire. À six ans, le petit Mehmet Simsek ne parle pas un mot de turc, mais seulement la langue de son Kurdistan natal. Dans son village, il n’y a bien sûr ni eau courante ni électricité. Aujourd’hui âgé de 43 ans, le petit paysan kurde porte des costumes bien coupés, parle parfaitement l’anglais. Mehmet est devenu le ministre des Finances de la République de Turquie. Son itinéraire symbolise la mutation opérée en deux générations par la puissance économique émergente qui frappe aux portes de l’Europe.

Un libéral convaincu en matière économique

Mehmet Simsek est le dernier fils d’une famille de neuf enfants. Sa chance, raconte-t-il en souriant, dans une vaste salle de réunion du ministère à Ankara, est venue de l’un de ses grands frères. Ce dernier a été envoyé dans un pensionnat où il a appris à lire et terminé ses études secondaires. À l’époque, cela suffisait pour devenir instituteur. L’aîné a poussé le reste de la fratrie à étudier. Mehmet s’est inscrit en économie à Ankara où il a décroché une bourse d’État pour partir en Angleterre, à l’université d’Exeter. Un début de carrière chez Merrill Lynch, puis un poste d’économiste à l’ambassade des États-Unis à Ankara achèvent d’en faire un libéral convaincu en matière économique. Élu député en 2007, Mehmet Simsek assure concilier sans peine ses origines kurdes, sa défense de l’économie de marché avec les valeurs « islamo-conservatrices » de son parti, l’AKP, au pouvoir depuis 2002. L’une de ses grandes fiertés est que tous ses neveux et nièces, petits-enfants de paysans illettrés, sont à l’université.

Je comprends les craintes de l’UE, mais la crainte d’un afflux d’immigration est un fantasme, fondé sur une analyse périmée »

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :