jump to navigation

Nucléaire : la Turquie évalue l’offre française 7 janvier 2011

Posted by Acturca in Economy / Economie, Energy / Energie, France, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , , ,
trackback

Les Echos (France)

7 janvier 2011

La Turquie a signé le mois dernier un protocole d’accord avec Toshiba pour la construction d’une centrale. Mais les négociations ne sont pas encore arrivées à terme.

La Turquie ne s’est pas fermée la discussion avec EDF, GDF Suez et Areva pour la construction d’une centrale nucléaire en Turquie mais les Japonais de Toshiba sont pour l’instant prioritaires dans les négociations en cours, a affirmé vendredi le ministre turc de l’Energie.

«La France s’intéresse à la construction d’une centrale nucléaire en Turquie. Nous évaluons leurs offres mais les discussions avec le Japon sont prioritaires», a-t-il déclaré cité par l’agence de presse Anatolie. Les compagnies intéressées sont EDF, GDF Suez et Areva, a précisé Taner Yldiz, soulignant sans fournir de précisions, qu’elles avaient soumises «certaines propositions». La Turquie prévoit de construire une centrale à Sinop (nord), au bord de la mer Noire. Le pays a signé le mois dernier un protocole d’accord avec Toshiba à cet effet mais les négociations ne sont pas encore arrivées à terme.

En début de semaine, une source proche du ministère turc de l’Energie avait indiqué qu‘EDF avait fait part aux autorités turques de sa volonté de construire une centrale nucléaire dans le pays. L’année dernière, l’offre française avait été présentée au ministre turc de l’Energie lors d’un entretien « informel » avec un ministre français.

En 2010, la Turquie a signé avec la Russie un accord d’un montant de 20 milliards de dollars pour la construction de la première centrale nucléaire civile du pays  ; celle-ci doit être implantée à Akkuyu, au sud du pays, sur la côte méditerranéenne.

Si ces discussions n’aboutissent pas, la Turquie pourrait alors éventuellement se tourner vers EDF mais «d’autres questions» pourraient entrer en jeu. Celle-ci a laissé entendre que l’opposition de la France à l’entrée de la Turquie à l’Union européenne et la reconnaissance par le parlement français du génocide des Arméniens pendant l’empire ottoman (1915-1917) pourraient diminuer les chances des Français.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :