jump to navigation

La Turquie veut une libéralisation de la politique de visas de l’UE (Gül) 2 mai 2011

Posted by Acturca in EU / UE, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , ,
trackback

Agence France Presse

Lundi 2 mai 2011, Vienne

Le président turc Abdullah Gül a appelé lundi l’Union européenne à libéraliser son régime de visas envers les citoyens turcs, au premier jour d’une visite d’Etat en Autriche.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue autrichien Heinz Fischer, M. Gül s’est plaint que l’UE avait évoqué une abrogation des visas avec la Russie et l’Ukraine mais pas avec la Turquie. Une feuille de route a été signée par exemple avec Kiev en novembre.

« C’est quelque chose qui discrédite l’Union européenne et non la Turquie », a-t-il déclaré.

D’après M. Gül, bien que la Turquie et l’UE disposent d’une union douanière depuis 1996, les hommes d’affaires turcs ont régulièrement des difficultés à obtenir des visas pour se rendre dans l’UE. Par exemple, ils ne peuvent pas parfois participer à des salons professionnels pour présenter leurs produits.

Le président turc, qui séjourne jusqu’à mercredi en Autriche, a plaidé une nouvelle fois pour l’adhésion de son pays à l’UE, une perspective observée avec de grandes réticences par Vienne, à l’instar de Paris et Berlin.

M. Gül a suggéré que l’UE et l’Autriche, qui entretient d’étroites relations économiques avec Ankara, profiterait d’une adhésion de la Turquie avec son économie florissante.

« Ces négociations sont difficiles et personne, même la partie turque, ne peut prévoir leur issue », a souligné Heinz Fischer.

Les négociations pour une adhésion de la Turquie à l’UE sont dans l’impasse. A ce jour, seuls 13 des 35 chapitres thématiques qui jalonnent ces négociations ont été ouverts et un seul a pu être bouclé.

Les négociations piétinent en raison du blocage politique sur l’île divisée de Chypre, de l’opposition de la France et de l’Allemagne à une pleine adhésion turque, et du rythme des réformes en Turquie, jugé trop lent par les Européens.

Si la Turquie devait être admise in fine au sein de l’Union, l’Autriche a prévu l’organisation d’un référendum sur la question.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :