jump to navigation

Au chevet de la maison de Pierre Loti 16 juillet 2011

Posted by Acturca in Art-Culture, France, History / Histoire.
Tags: , , , , ,
trackback

Charente Libre, samedi 16 juillet 2011, p. 5

Agnès Marroncle,

Le plan de sauvetage est déclenché pour la fabuleuse demeure de l’écrivain voyageur de Rochefort. Ses collections souffrent. Des étudiants fournissent les premiers soins.

Les livres dépoussiérés, les objets inspectés, les textiles observés à la loupe, les carreaux de faïence sondés à l’unité, des centaines de clichés réalisés… La maison de Pierre Loti ressemble à une ruche ces jours-ci. Trente-trois étudiants de l’Institut national du patrimoine y mènent un chantier-école qui rend bien service à la ville de Rochefort, propriétaire de cette demeure-musée.

Car la maison du célèbre écrivain orientaliste est en souffrance. Son succès l’a rendue fragile. Avec tous ces visiteurs fascinés par la façon dont Pierre Loti a transformé l’édifice pour en faire son théâtre, créer les ambiances de ses fêtes fantasques (salle gothique, salle Renaissance, salon turc, mosquée Aziyadé…). «Dans les années 80-90, la fréquentation atteignait 40.000 visiteurs par an», rapporte David Bodin, des affaires culturelles de Rochefort. Ces nombreux admirateurs ont laissé leur marque. Ils ont usé les marches et les planchers comme les céramiques, les cuirs, les boiseries à force de frottements, de contacts cumulés. La chaleur humaine ne sied pas aux textiles anciens, ni les microbes transportés par les visiteurs. Tout s’abîme dans la maison Loti, y compris la structure même de cette bâtisse du XVIIIe siècle qui n’a pas été conçue pour finir en musée.

Déjà un million d’euros pour le chantier de restauration

«À tout ceci s’ajoutent les récentes années de sécheresse qui ont encore fragilisé le bâti.» Un vrai cauchemar de conservateur.

Si Rochefort n’a pas encore atteint le «degré Lascaux», si personne n’envisage d’interdire l’accès public au nom de la conservation du patrimoine, les Monuments de France ont tout de même mis le holà l’an dernier. «Déjà, le nombre des visites avait été réduit. Depuis 2010, nous n’acceptons plus que dix personnes à la fois et uniquement sous forme de visite guidée.» Bonne nouvelle cette année: la maison de Pierre Loti a été choisie pour figurer parmi les soixante-dix-neuf édifices du «Plan musée en région» lancé par le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand. «Il y en a un autre en Poitou-Charentes: le musée de l’île d’Aix», indique David Bodin. Un million d’euros tombe ainsi dans l’escarcelle d’un chantier de restauration qui, avant de s’intéresser aux murs, s’occupe de déposer les collections et de leur apporter les soins nécessaires. D’où la présence ces jours-ci des apprentis conservateurs du patrimoine de l’institut situé à Saint-Denis.

Spécialisés les uns dans la sculpture, la céramique, les autres dans les métaux, les textiles, le mobilier, ils inspectent, décrochent, dépoussièrent, emballent les objets en vue de restaurations futures. «Avec nos trente-trois élèves, nous fournissons l’équivalent de 200 jours de travail à la maison de Pierre Loti», fait observer Florence Bertin, directrice des études de l’Institut national du patrimoine. Une aubaine pour la ville de Rochefort qui n’en est qu’au début de la remise en état de cette fameuse maison d’écrivain. Le public y demeure accueilli par petits groupes, mais cet été, il devra se passer du salon turc et de la chambre arabe, les deux premières pièces en rénovation.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :