jump to navigation

« Ici, on est forcément bien accueillis » 17 juillet 2011

Posted by Acturca in France, Immigration.
Tags: , , , , ,
trackback

La Montagne (France) dimanche 17 juillet 2011, p. Moulins-09

Marie Renaud, Noyant d’Allier

Ils étaient onze jeunes de cinq nationalités à participer à une semaine de volontariat international. À Noyant, l’intégration s’est faite d’elle-même.

Un bouddha ? Ici ? « En ramenant une petite Asiatique de la gare, elle a été surprise de voir un bouddha sur la pancarte à l’entrée de la ville. J’ai fait un petit détour par la pagode et les corons, et nous avons croisé deux femmes vietnamiennes, ça l’a mise dans l’ambiance », lance Yves Petiot, adjoint au maire de Noyant chargé des travaux, improvisé en chauffeur de taxi.

La « petite Asiatique », c’est Areum. L’une des onze volontaires des chantiers internationaux venus vivre à Noyant le temps d’une semaine. Quatre Français, trois Coréens du sud, deux Turques, un Espagnol et un Ghanéen. Un groupe façon melting-pot qui a oeuvré dans la commune (lire ci-dessous) en échange du gîte (au premier étage de la salle des fêtes) et parfois du couvert, chez l’habitant.

« Ils se sont tout de suite sentis chez eux »

Par principe, le bon volontaire est curieux. Et tout disposé à faire de nouvelles rencontres. Le temps d’adaptation n’est jamais bien long; à Noyant, il n’a pas été nécessaire : « C’est étrange, ils se sont tout de suite sentis chez eux », commente Hélène, animatrice du chantier. La commune est bien rodée : cela fait dix ans qu’elle accueille des chantiers chaque été.

Pablo, 18 ans, espagnol, a d’abord trouvé « bizarre » la forte concentration asiatique « en plein milieu de la France ».

Minkyu, Coréenne de 22 ans, a carrément été « choquée » devant la pagode, dans le « bon sens du terme », précise t-elle. Pas besoin de venir du bout du monde pour faire ce constat : « Je suis d’Île-de-France, le métissage, je suis habitué. Mais surtout avec des gens d’origine africaine. Les Asiatiques, c’est moins commun. Ici, il y a un vrai partage, les habitants sont hyper ouverts », commente Sven, 21 ans.

« C’est un peu comme les Turcs en Allemagne »

L’histoire noyantaise a attiré l’attention des baroudeurs : « Bien sûr que je ne m’attendais pas à voir un temple bouddhiste. Mais on s’habitue vite et quand je regarde tous les gens ici, je ne vois aucune différence entre eux. C’est un peu comme les Turcs en Allemagne. Ils sont arrivés il y a tellement longtemps, que plus personne ne se pose la question », analyse Gulay, 21 ans, étudiante en traduction en Turquie.

Où qu’ils aillent, l’hospitalité est au rendez-vous, mais « en parlant avec les habitants et en comprenant d’où ils viennent, on se dit qu’ici, on est forcément bien accueillis », sourit Aline, 26 ans, aînée du groupe et animatrice du chantier.

Quelles impressions gardez-vous de ce séjour à Noyant ?

Ezgi – Turquie
« Je n’aurais jamais pensé que les Français puissent être si gentils, ils ont la réputation d’être froids. Je voulais comprendre comment les Vietnamiens pouvaient vivre ici, si loin de leur pays d’origine. En réalité, la question ne se pose pas, ils sont chez eux. Et moi, je me suis sentie bien ici. »

Areum – Corée du Sud
« Les cultures coréennes et vietnamiennes sont assez proches. Le bouddhisme est une religion très présente en Corée, c’était curieux de voir une pagode ici. Personnellement, cet endroit m’a rappelé le village où vivait ma grand-mère, l’air est frais, l’eau est claire, j’ai aimé être ici ».

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :