jump to navigation

Les catholiques ont souhaité un bon Kurban Bayrami 7 novembre 2011

Posted by Acturca in France, Immigration, Religion.
Tags: , , ,
trackback

La Nouvelle République du Centre-Ouest (France) lundi 7 novembre 2011, p.8

Xavier Benoit, Châteauroux

Entre deux lectures croisées de la Bible et du Coran, le père Godefroy a souhaité une bonne fête du sacrifice à l’imam de la communauté turque.

L’image n’est pas si courante. Un curé et un imam posant pour la photo dans une mosquée. C’était samedi après-midi, à l’entrée de la mosquée des bienfaiteurs de la communauté turque. Le père Bertrand Godefroy a rendu visite à l’imam Ahmet Karaca.

Auparavant, et pendant plus d’une heure, le doyen du secteur catholique de Châteauroux avait délivré un message de l’église catholique à la communauté musulmane turque pour la grande fête du sacrifice, l’Aïd el Adha, appelée Kurban Bayrami en Turquie. Elle avait lieu hier. « Vos fêtes et nos fêtes sont importantes. C’est en apprenant à mieux se connaître que les croyants donnent un témoignage précieux pour l’ensemble de notre société. Ensemble, nous voulons contribuer à la paix et faire reculer la violence dans la société », a déclaré le père Godefroy à l’imam qui s’est dit « très honoré de ce geste de fraternité »et a proposé, en retour, de participer à des fêtes religieuses catholiques. Dans la salle de l’association culturelle et sportive turque de Châteauroux (1), où le président Mustafa Saridas a offert un thé aux convives, l’interprète, Ruhi Kocak, s’est fait l’écho des propos de l’imam. « Dans mon pays, j’ai fréquenté les églises. En tant qu’homme de religion, je me suis imprégné de ces atmosphères différentes. Le sacrifice de Kurban Bayrami n’est pas imposé à tout le monde, a-t-il rappelé au représentant catholique, seulement à ceux qui ont les moyens économiques suffisants. On ne tue pas une bête par plaisir et l’on doit partager un tiers de la viande avec les personnes qui n’ont pas fait le sacrifice, un tiers avec les proches et un tiers avec sa famille. »La notion de sacrifice a fait l’objet d’une discussion à bâtons rompus entre représentants catholiques et musulmans, entre lecture et interprétation de la Bible et du Coran. Chacun tentant de faire comprendre à l’autre la portée des symboles. L’imam a finalement conclu cette rencontre par une image : « Dans ce monde secoué par beaucoup d’actions négatives, les religions doivent être un garde-fou, un tronc d’arbre qui ne doit pas se dessécher ».

(1) L’association culturelle et sportive turque de Châteauroux, installée rue de la Vallée-Saint-Louis, compte cent trente adhérents. A Châteauroux, la communauté turque est estimée à six cent cinquante personnes.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :