jump to navigation

UE et Turquie tentent de surmonter l’impasse des négociations d’adhésion 9 novembre 2011

Posted by Acturca in South East Europe / Europe du Sud-Est, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , , ,
trackback

Agence France Presse (AFP)

Mercredi 9 novembre 2011, Bruxelles

La Commission européenne et la Turquie se sont mises d’accord mercredi pour intensifier leurs efforts de rapprochement sur certains sujets comme les visas et le commerce, malgré l’impasse des négociations d’adhésion de la Turquie au bloc des 27.

Lors d’une rencontre à Bruxelles, le commissaire en charge de la politique d’élargissement de l’UE, Stefan Füle et le négociateur turc Egemen Bagis « se sont mis d’accord pour définir un agenda positif », qui « ne remplace pas mais qui soit complémentaire du processus d’adhésion à l’UE », a annoncé la Commission européenne dans un communiqué.

Lors de cet entretien, M. Füle a notamment proposé à la Turquie un « dialogue intensifié et une coopération sur des réformes politiques, l’alignement avec l’acquis (législatif et réglementaire) de l’UE » sur des sujets comme les visas, la mobilité et les migrations, de même que des questions commerciales importantes.

Pays émergent en pleine croissance (8,9% en 2010), la Turquie critique régulièrement le régime des visas avec l’UE, qu’elle qualifie d' »injuste ». Le commissaire Füle et son homologue en charge du commerce Karel De Gucht doivent se rendre les 17 et 18 novembre en visite à Istanbul.

MM. Bagis et Füle ont tous deux estimé qu’avec le soutien politique des 27 gouvernements européens et du Parlement européen, « les travaux devraient commencer pour mettre en oeuvre cet agenda positif ».

L’idée est de créer « un nouvel élan dans les relations UE-Turquie », alors que les pourparlers d’adhésion sont au point mort du fait notamment de l’impasse chypriote et des réserves posées par certains Etats comme la France, a précisé l’exécutif européen.

Depuis le lancement des pourparlers d’adhésion en 2005, seuls des 13 des 35 chapitres thématiques qui les jalonnent ont été ouverts, et un seul est déjà bouclé.

De nombreux chapîtres sont bloqués du fait du refus d’Ankara d’appliquer l’union douanière à la partie grecque de l’île divisée de Chypre, membre de l’UE depuis 2004.

De plus, certains pays comme la France et l’Allemagne sont réticents à faire entrer ce pays musulman de 78 millions d’habitants dans l’UE.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :