jump to navigation

Il ne veut pas de la Turquie 15 novembre 2011

Posted by Acturca in France, Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , , ,
trackback

Sud Ouest (France) Mardi 15 novembre 2011, p. Rochefort-Oléron-C2_8

Thomas Villepreux, Rochefort

Dominique Droin milite, seul, contre le projet de rapprochement entre Rochefort et un quartier stanbouliote. Un homme s’intéresse autant à l’ancien Empire ottoman qu’à sa propre influence politique (pour l’heure marginale, mais il y travaille) dans la ville de Pierre Loti : Dominique Droin. Il vient d’adresser une petite bafouille au maire de Rochefort : « On est loin […] de l’image rassurante qu’a voulu donner la délégation turque que vous avez reçue au printemps dernier. Loin des sucres d’orges et des petits drapeaux donnés aux enfants par cette même délégation. »

L’ex-membre du MPF, candidat sur la liste de l’UMP Dominique Rabelle aux municipales de 2008, peine à digérer le rapprochement entre le quartier stanbouliote d’Eyüp et la cité de Colbert. Ainsi se sert-il d’une tribune accordée à des intellectuels turcs par nos confrères du « Monde ». Celle-ci stigmatise ce qu’il appelle « les méthodes totalitaires utilisées par le régime turc de Tayyip Erdogan, dont l’un des lieutenants n’est autre qu’Ismail Kavuncu, maire d’Eyüp avec qui Rochefort est en pourparlers en vue d’un prochain jumelage. »

Cette lettre ouverte, agrémentée d’extraits de la tribune (lire par ailleurs), n’a pas passionné son destinataire. D’ailleurs, le maire de Rochefort semble las des mises en garde de Dominique Droin, lequel avait déjà dégainé sur la question turque dans un numéro printanier (et fleuri) de La Passerelle, son bulletin d’opinion. « La Turquie reste l’un des régimes les plus corrects du Moyen-Orient », objecte Bernard Grasset.

« C’est son affaire »

« Pour l’heure, le parti islamiste au pouvoir, modéré, n’empêche pas ce régime de figurer parmi les démocraties, poursuit l’édile. Qu’il y ait une chasse aux sorcières, c’est une chose, mais retenons que ce pays s’appuie sur le suffrage universel. En Turquie, nous avons réalisé ensemble une exposition de grande qualité sur Pierre Loti (célèbre turcophile, NDLR). Ensuite, les gens d’Eyüp sont venus. Il n’y a rien de plus à noter. Si Dominique Droin veut faire feu de tout bois, c’est son affaire. »

Conscient de son audace, l’ancien candidat aux municipales prie néanmoins Bernard Grasset de « suspendre le processus de jumelage engagé entre Rochefort et ce quartier d’Istanbul », dont le maire est selon lui « un des membres actifs du régime mis en cause par ces intellectuels turcs ». Pour se forger une opinion, le turcosceptique a notamment surfé sur Internet. « On y trouve un site qui permet de voir le maire d’Eyüp à côté du premier ministre », dit-il. Une proximité qui n’empêchera pas Rochefort de tisser des liens avec le pays glorifié par Loti.

À défaut d’un divorce immédiat entre Eyüp et Rochefort, l’ancien Villiériste – qui ne s’avoue jamais vaincu, même en minorité absolue – propose aux élus d’ici de voter pour la reconnaissance du génocide arménien de là-bas. « Le maire d’une ville bulgare l’a déjà fait, précise-t-il. Ipso facto, les Turcs refuseraient un rapprochement. »

Cela n’a pas échappé à Dominique Droin, le Conseil municipal se réunit demain. Or une question aussi peu rocheforto-rochefortaise ne risque-t-elle pas de rester à la porte de l’hôtel de ville ?

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :