jump to navigation

UE/Turquie: Berlin, le partenaire commercial numéro un d’Istanbul 30 novembre 2011

Posted by Acturca in Economy / Economie, Immigration, Istanbul, Turkey / Turquie, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , , , , ,
trackback

Europolitique (Belgique) 30 novembre 2011

Par Lénaïc Vaudin d’Imécourt

D’après les autorités turques, l’Allemagne est devenue, ces dernières années, le premier partenaire commercial de la Turquie, avec des échanges de 30 milliards d’euros en 2010. Et pour 2011, on s’attend à des résultats identiques voire supérieurs. Ce mois-ci, la Turquie a célébré le 50ème anniversaire de la signature de l’accord d’immigration de main-d’ oeuvre avec l’Allemagne qui a permis à des citoyens turcs de travailler en Allemagne après la deuxième guerre mondiale. Entre 1961 et 1973, près de 650 000 Turcs ont ainsi immigré en Allemagne. Mais, en 2010, alors que 30 000 personnes ont quitté la Turquie pour s’installer en Allemagne, 40 000 personnes ont fait le chemin inverse.

La Turquie attire également les entreprises allemandes. Plus de 4 700 entreprises allemandes investiraient activement près de 4,7 milliards d’euros en Turquie. De plus, d’après Egemen Bagis, le ministre turc des Affaires européennes et négociateur en chef de la Turquie, les citoyens allemands ont acquis plus de 17 000 biens immobiliers en Turquie entre 2002 et 2010. Par ailleurs, les quelque 3,5 millions d’Allemands d’origine turque ont contribué positivement à la croissance économique du pays avec plus de 72 000 petites et moyennes entreprises qui emploient plus de 350 000 personnes en Allemagne.

« Construire l’avenir de l’Europe »

« La Turquie et l’Allemagne ont été et seront toujours, mutuellement, des partenaires commerciaux de premier ordre », a déclaré M. Bagis sur le site Migazin .« En 50 années d’immigration, un lien solide s’est constitué entre la Turquie et l’Allemagne », a-t-il ajouté, soulignant qu’« il est grand temps aujourd’hui de parler de participation égale ».

L’Allemagne ainsi que la France et d’autres États membres ont toujours fait preuve d’une extrême réticence quant à l’adhésion de la Turquie l’UE, bien que sa demande de candidature remonte à 1987, qu’elle soit devenue officiellement candidate à l’adhésion en 1999 et qu’elle ait entamé les négociations en 2005. « L’Allemagne a certainement été le moteur du processus d’intégration européen. Et les chiffres montrent que la Turquie secondera l’Allemagne dans la construction de l’avenir de l’Europe, tant d’un point de vue économique, démographique, socioculturel que politique», a affirmé M. Bagis.

Aujourd’hui, la Turquie est la 16ème plus grande puissance économique du monde, avec une croissance annuelle de 9 % en 2010. Selon l’OCDE, si la croissance de la Turquie se poursuit au cours des décennies à venir, le pays pourrait devenir une des dix plus grandes puissances économiques du monde et même la deuxième puissance économique d’Europe d’ici à 2050. Grâce à l’union douanière, les relations commerciales bilatérales entre la Turquie et l’UE ont généré plus de 100 milliards d’euros en 2010 et près de 80 % des investissements directs étrangers en Turquie proviennent de l’UE. Les autorités turques appellent maintenant l’UE et, en particulier, l’Allemagne à soutenir la candidature du pays à l’adhésion à l’UE, demandant un « pas en avant » dans la politique d’intégration.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :