jump to navigation

L’erreur vis-à-vis de la Turquie 22 décembre 2011

Posted by Acturca in France, History / Histoire, Turkey / Turquie.
Tags: , ,
trackback

Les Echos (France) 22 décembre 2011, p. 8

Par Nicolas Barré

Alors que la France entre en récession, on s’attendrait à ce que la représentation nationale tout entière soit mobilisée sur les enjeux dont dépendent le sort économique de notre pays et, au point où nous en sommes, sa souveraineté : le niveau des dépenses publiques et de la dette, celui des prélèvements ou encore les réformes nécessaires pour encourager la croissance.Pourtant, et en dépit d’un ordre du jour extrêmement encombré, l’Assemblée nationale va s’attarder aujourd’hui sur une proposition de loi visant à sanctionner pénalement la négation des crimes de génocide. Un texte qui vise entre autres le génocide des Arméniens, reconnu par la loi en France en 2001.

Cette proposition de loi est inutile, dangereuse et contre-productive. Inutile car il existe déjà, notamment depuis la loi Gayssot de 1990, un arsenal permettant de réprimer les faussaires en histoire et autres négationnistes de tout poil. Ce texte est dangereux car, comme l’a fort bien souligné la mission du président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer, « le rôle du Parlement n’est pas d’adopter des lois qualifiant ou portant une appréciation sur des faits historiques, a fortiori lorsque celles-ci s’accompagnent de sanctions pénales ». L’Etat français, qui a attendu le discours du Vél’d’Hiv de Jacques Chirac en 1995 pour reconnaître sa responsabilité dans la déportation des juifs, n’a pas de leçon à donner. C’est à la Turquie de faire son travail de mémoire à l’égard du génocide arménien. Ce chemin sera long, mais on ne peut le faire à sa place.

Historiens à la petite semaine, mais vrais chasseurs de voix, les députés qui soutiennent ce texte pour des raisons électoralistes devraient bien peser la signification de leur vote : aucune démocratie n’établit par la loi une histoire officielle. C’est au contraire le propre des régimes non démocratiques que de prétendre définir une vérité légale de l’histoire. Quant à la criminalisation du passé auquel invite ce texte, cela reviendrait à ouvrir une boîte de Pandore dans laquelle figureraient les guerres de Vendée, la Saint-Barthélemy, les croisades ou la traite des esclaves…

Enfin, cette proposition de loi est contre-productive. De l’automobile à la banque, de la distribution à l’assurance, la présence économique française en Turquie est majeure. Un millier d’entreprises tricolores y travaillent. Il serait navrant que, pour de mauvaises raisons, la France se brouille avec ce pays en très forte croissance qui est aussi un allié dans la région et mérite d’être traité comme tel.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :