jump to navigation

La Turquie, entre Orient et Occident 3 février 2012

Posted by Acturca in Books / Livres, France, Middle East / Moyen Orient, Turkey / Turquie.
Tags: , , ,
trackback

Les Echos (France) no. 21116, vendredi 3 février 2012, p. 15
Le livre du jour

Jacques Hubert-Rodier

Le propos. Depuis les années 1920, de la fin de l’Empire ottoman et l’établissement de la République par Mustafa Kemal Atatürk, jusqu’aux années 1990, la Turquie a presque disparu de « l’histoire du Moyen-Orient et du monde arabe ». Largement pour sacrifier à sa tentation européenne. Mais depuis la fin de la guerre froide, elle effectue son grand retour sur cette scène, non seulement politiquement mais aussi économiquement. Ce réinvestissement est-il pour autant durable ? C’est la question posée par Dorothée Schmid, directrice du programme Turquie contemporaine de l’Ifri (Institut français des relations internationales) dans un ouvrage collectif sur la politique étrangère turque.

L’intérêt. Si ce livre n’aborde pas directement la question de la grave crise diplomatique entre Ankara et Paris sur la loi française visant à pénaliser la négation des génocides dont le génocide arménien, il permet de comprendre toutes les données de la politique extérieure d’Ankara. Encore plus complexe depuis l’arrivée au pouvoir il y a près de dix ans d’un parti islamiste modéré, l’AKP. Certes la politique extérieure turque, entre Orient et Occident, soulève de nombreuses interrogations dans le monde. Mais, à l’heure de la globalisation et des printemps arabes, la Turquie et son dynamisme politique et économique sont incontournables.

L’extrait. « Le retour des Turcs sur le terrain longtemps boudé qu’est le Moyen-Orient, n’était ni naturel, ni nécessaire, ni simple. La Turquie reste, pour les Arabes, un acteur exotique, toujours à deux doigts d’être assimilé aux autres puissances étrangères à la région qui y exercent une influence continue depuis les décolonisations, et dont les « révoltés » arabes aimeraient clairement hâter le retrait. »

« La Turquie au Moyen-Orient », sous la direction de Dorothée Schmid, CNRS Editions, 290 pages, 30 euros.

 

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :