jump to navigation

ADP dans le tiercé des groupes aéroportuaires mondiaux 13 mars 2012

Posted by Acturca in Economy / Economie, France, Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , ,
trackback

Les Echos (France) no. 21143, mardi 13 mars 2012, p. 1

Bruno Trevidic

En s’offrant, pour 874 millions de dollars, 38 % du groupe turc TAV, gestionnaire de 10 aéroports, dont celui d’Istanbul, ADP rejoint le trio de tête des grands groupes aéroportuaires mondiaux.

p. 26

ADP rejoint le trio de tête des groupes d’aéroports mondiaux

En s’offrant 38 % du groupe turc TAV, pour 874 millions de dollars, le gestionnaire de Roissy-CDG et Orly devient l’un des premiers groupes aéroportuaires mondiaux.

Aéroports de Paris (ADP) a signé, ce lundi à Istanbul, sa première grande opération à l’international, en annonçant une prise de participation de 38 % dans le groupe aéroportuaire turc TAV, qui gère une dizaine d’aéroports, dont celui d’Istanbul. Le gestionnaire des aéroports parisiens, qui n’avait jusqu’à présent pas réussi à accrocher d’aéroports plus gros que celui d’Aman (6 millions de passagers), devient ainsi le premier actionnaire d’un groupe pesant plus de 1 milliard d’euros de chiffres d’affaires et 53 millions de passagers.

Cette première victoire remportée à l’issue d’un appel d’offres très disputé, qui l’opposait notamment à Vinci Airports, constitue le plus important investissement réalisé par le groupe hors de l’Hexagone. Au total, ADP déboursera 923 millions de dollars au total (soit 703 millions d’euros), dont 874 millions pour les 38 % du capital de TAV Aéroports et 49 millions pour 49 % de TAV Construction, la petite filiale de BTP de l’opérateur turc.

Une opération valorisante

Un montant jugé d’ailleurs un peu trop élevé par certains analystes, comme Oddo Securities, qui souligne qu’il représente une prime de 32 % par rapport au dernier cours de Bourse de TAV. Mais, selon Pierre Graff, PDG d’ADP, c’est le prix à payer pour une opportunité rare de s’implanter sur un marché aérien turc en croissance de 15 % en 2010 et faire enfin de l’opérateur français un groupe d’envergure mondial. « Avec TAV, nous changeons d’échelle, pour former l’un des tout premiers groupes aéroportuaires mondiaux, affirme Pierre Graff, aux « Echos ». En additionnant nos aéroports parisiens, ceux que nous gérons et de ceux de TAV nous arrivons à un total de 37 aéroports et 132 millions de passagers, sans compter l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, dont nous détenons 8 %. Cela nous place au deuxième ou troisième rang mondial des grands groupes aéroportuaires », ajoute-t-il.

 

TAV en chiffres

Le groupe turc TAV exploite 10 aéroports : Istanbul, Ankara, Izmir et Antalya, en Turquie ; Tbilissi et Batoumi en Géorgie ; de Monastir et Hammamet en Tunisie; Skopje et Ohrid en Macédoine.

Total 2011 : 53 millions de passagers, 498 millions d’euros de chiffre d’affaires et198 millions de bénéfice d’exploitation.

Malgré le prix payé, l’opération devrait s’avérer relutive « dès 2013 », assure le patron d’ADP, qui en attend, à plus long terme « un retour sur investissement à deux chiffres ». Elle ne devrait pas, non plus, empêcher ADP d’investir ailleurs, « même si, dans l’immédiat, nous n’avons pas d’autre grosse opportunité en vue », indique Pierre Graff. « Nous disposons d’un bilan solide, avec un niveau d’endettement relativement faible , poursuit-il. Si un bon investissement se présente, nous trouverons sans peine les moyens de le financer. Le plus difficile est de le trouver. »

Des concessions

Pour l’emporter en Turquie, ADP a dû faire des concessions, en se contentant de seulement trois fauteuils d’administrateurs sur onze. Ce qui aurait d’ailleurs dissuadé Vinci. « Nous avons joué la carte du partenariat, en acceptant la parité au conseil avec les actionnaires historiques, Akfen et Tepe, qui conservent trois administrateurs, justifie Pierre Graff. Les autres sont quatre administrateurs indépendants et l’actuel directeur général, qui conserve ses fonctions. On ne change pas une équipe qui gagne. Par ailleurs, en droit turc, cet accord nous dispense de lancer une OPA. Mais nous n’en serons pas moins l’actionnaire de référence de TAV, avec toute latitude pour appliquer notre stratégie. »


 
p. 40

L’embarquement au sérail

C’est un proverbe turc qui le dit, « à cheval leste, on augmente sa ration d’avoine ». Aéroports de Paris n’a pas voulu y échapper comme le montre la prime acquittée pour une participation de 38 % du capital de TAV, l’opérateur d’Istanbul Atatürk. Assortie de seulement trois fauteuils d’administrateur sur onze, elle représente un tiers du dernier cours de Bourse. ADP affiche ainsi sa volonté d’embarquer immédiatement dans le sérail de la croissance d’un partenaire déjà fort internationalisé et dont il sera seulement l’actionnaire de référence. Ses propres actionnaires ne peuvent se plaindre d’être conduits vers la Sublime Porte car le géant francilien leur a servi un rendement annuel (+ 7 %) depuis sa mise en Bourse à la mi-2006 bien supérieur à la moyenne des actions françaises (- 0,9 %). Compte tenu de la hausse attendue du trafic passagers en Turquie dans les prochaines années et aussi du modeste rendement du cash par les temps qui courent, il en faudrait davantage pour devenir immédiatement la tête de Turc des pronostiqueurs, même si ces derniers sont conscients des risques associés à cette importante économie émergente. Il faudra bien sûr tenir les promesses faites pour les amadouer : un effet positif sur le bénéfice par action dès 2013 et la perspective d’un retour sur investissement à deux chiffres. Le décollage de cette nouvelle étape de l’ « equity story » sera plus évident quand les grands vizirs de la Bourse stambouliote l’auront bien dispensé de lancer une offre pour les actionnaires minoritaires de TAV, ce qui allège le montant à débourser.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :