jump to navigation

UE/Turquie: Les députés soulignent la nécessité d’un engagement mutuel 30 mars 2012

Posted by Acturca in EU / UE, Turkey / Turquie, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , , , ,
trackback

Europolitique (Belgique) 30 mars 2012

Par Lénaïc Vaudin d’Imécourt

Les députés européens soulignent l’importance des relations UE-Turquie mais demandent aussi à Ankara d’appliquer un train de réformes pour améliorer les résultats positifs de l’interdépendance des deux régions. Dans une résolution adoptée le 29 mars, sur le rapport d’étape 2011 de la Commission concernant les progrès de la Turquie sur la voie de l’adhésion, le PE exhorte le pays à réformer davantage son système judiciaire, à protéger les libertés civiles et se préoccupe des lois limitant la liberté des médias. La rapporteure Ria Oomen-Ruijten (PPE, Pays-Bas), a déclaré avant le vote : « l’interdépendance entre l’UE et la Turquie, soulignée par notre résolution, ne peut produire que des résultats positifs si elle s’inscrit dans un contexte d’engagement mutuel. Pour la Turquie, cela implique des résultats concrets au niveau du processus de réforme (…). Pour l’UE, des efforts renouvelés sont nécessaires pour créer les conditions de l’ouverture des chapitres ».

Liberté d’expression

Le PE exprime ses préoccupations concernant la détérioration de la liberté des médias et les lois limitant la liberté d’expression en Turquie, et de trop longues périodes de détention préventive. Il épingle les poursuites pénales à l’encontre de défenseurs des droits de l’homme, de militants et de journalistes, et demande à Ankara d’abolir la « loi anti-terreur » qui « limite la liberté d’expression. » Les députés dénoncent en particulier la marge d’interprétation et l’application que permettent cette loi et le Code pénal turc.

Réitérant que les procès de journalistes doivent se faire en toute transparence, les députés se préoccupent des conditions de détention des journalistes. Ils sont 104 à être incarcérés mais plus de 700 procès au civil et au pénal concernant des journalistes sont en cours, selon l’ADLE. Le porte-parole de l’ADLE sur la Turquie, Alexander Graf Lambsdorff (Allemagne), qualifie cette situation de « scandale ».

Les députés invitent dès lors la Commission à ouvrir les chapitres 23 et 24 (respectivement les droits fondamentaux et le judiciaire : et la justice, la liberté et la sécurité) des négociations d’adhésion. La résolution exhorte à redoubler d’efforts pour fournir le rapport de screening au titre du chapitre 23.

Libéralisation des visas

La résolution souligne que « la Turquie est le seul pays candidat de l’UE qui ne bénéficie pas de la libéralisation du régime des visas ». Elle juge capital de faciliter l’accès à l’UE pour les entrepreneurs, universitaires, étudiants et représentants de la société civile. Dans un communiqué du 28 mars, le ministre turc des Affaires européennes Egmen Bagis invite les Etats membres et la Commission européenne à agir dans le sens de l’exemption des visas pour ses compatriotes. « Le régime de visas Schengen contre les citoyens turcs crée un obstacle au renforcement des relations entre le peuple turc et les peuples de l’UE puisqu’il empêche les contacts de personne à personne, indispensables au processus d’adhésion à l’UE », dit-il.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :