jump to navigation

Election Hollande: Ankara espère améliorer ses relations avec Paris 7 mai 2012

Posted by Acturca in France, Turkey / Turquie, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags: , , , , , ,
trackback

Agence France Presse

Lundi 7 mai 2012, Istanbul

Ankara espère améliorer ses relations avec Paris avec le départ du pouvoir de Nicolas Sarkozy, figure impopulaire en Turquie et opposant résolu d’une adhésion turque à l’Union européenne.

« On ne connaît pas bien la personnalité de votre nouveau président, mais il est très improbable qu’il y ait avec lui le même antagonisme qu’avec Sarkozy », estime le politologue Sinan Ülgen, basé à Istanbul.

Réagissant à l’élection du socialiste François Hollande, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, une personnalité issue de l’islam politique, a souhaité des changements dans les relations entre les deux pays.

« Nous espérons que la nouvelle période en France sera très différente de la précédente dans les rapports turco-français », a-t-il dit.

« Les messages populistes exprimés lors de la campagne » présidentielle française doivent disparaître, faute de quoi « cela aura un impact défavorable sur les relations » bilatérales, a-t-il ajouté, allusion à la reprise par le candidat Sarkozy des thèmes de l’extrême droite.

Fin 2011, M. Erdogan avait accusé M. Sarkozy de « rechercher des gains électoraux en utilisant la haine du musulman et du Turc », après le vote en France d’un texte de loi pénalisant la négation du génocide arménien, que la Turquie a toujours nié. Texte qui avait finalement été censuré par le Conseil Constitutionnel.

Le dirigeant turc a enfin rappelé à l’annonce du vote en France que M. Sarkozy s’était engagé à se retirer de la politique, en cas de défaite.

« M. Sarkozy avait promis de ne plus continuer en politique. Il n’a plus d’autre choix. Il partira sans doute en vacances ! », a déclaré M. Erdogan.

« Le courant ne passait pas entre Sarkozy et Erdogan. Peut-être parce que ce sont des personnalités comparables, cassantes, très dures », analyse le spécialiste des affaires européennes Cengiz Aktar.

Ainsi en février 2011, lors d’une visite de M. Sarkozy à Ankara dont la brièveté avait été déplorée officiellement côté turc.

La presse s’était déchaînée contre le président français, accusé de mâcher du chewing-gum en descendant de l’avion et de montrer la semelle de ses chaussures à ses interlocuteurs, une inconvenance dans les pays musulmans.

Au-delà du choc des personnalités, l’évolution des relations bilatérales dépendra de deux grands dossiers: le génocide arménien et l’Europe.

Il y a peu à attendre du premier, François Hollande ayant manifesté la même détermination que son rival à faire in fine adopter une loi pénalisant le génocide arménien.

« Quelles que soient les pressions qui s’exercent, je tiendrai bon, votre histoire ne sera jamais oubliée parce qu’elle ne pourra plus être contestée », a-t-il dit en avril aux Arméniens de France.

Concernant la candidature turque à l’Union européenne, M. Sarkozy a répété durant son quinquennat que la Turquie n’avait pas sa place dans l’Europe. L’approche de M. Hollande est un peu différente.

« L’Union européenne a octroyé à la Turquie le statut de candidat à l’adhésion. Nous devons poursuivre les négociations de bonne foi et laisser les peuples européens et turc décider le moment venu », a-t-il dit à l’hebdomadaire Le nouvel Observateur, précisant cependant qu’il n’y aurait pas d’adhésion turque lors de son mandat.

« Il y a une note optimiste », estime Cengiz Aktar. « Sous Sarkozy, il y avait blocage systématique sur les négociations européennes de la Turquie. »

L’analyste Hugh Pope (International Crisis Group), juge lui qu’il y a « une occasion en or de normaliser les relations », car « Sarkozy utilisait son refus d’une adhésion turque à des fins de politique intérieure ».

Il faut « renouer notre dialogue avec la Turquie dans un cadre apaisé: la montée des tensions entretenue à des fins politiciennes par Nicolas Sarkozy depuis cinq ans n’est pas conforme aux intérêts de notre pays, de l’Europe et de la paix », ajoutait M. Hollande au Nouvel Observateur.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :