jump to navigation

Turquie: le gouvernement islamo-conservateur veut privatiser les théâtres 9 mai 2012

Posted by Acturca in Art-Culture, Economy / Economie, Turkey / Turquie.
Tags: , , , ,
trackback

Agence France Presse

Mercredi 9 mai 2012, Ankara

Le gouvernement islamo-conservateur turc veut privatiser les théâtres nationaux, provoquant la colère d’une partie du monde du spectacle qui dénonce un « arrêt de mort » des arts en Turquie.

« Dans presque tous les pays développés, les théâtres ne sont pas entre les mains de l’Etat », a lancé le mois dernier le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

De nombreux artistes n’ont pas tardé à réagir, affirmant dans une pétition que la privatisation des théâtres équivaudrait à un « arrêt de mort ».

« Il est difficile pour les théâtres nationaux de survivre sans les fonds publics », a expliqué à l’AFP Sahin Erguney qui dirige l’Association des artistes des théâtres nationaux, un des groupes signataires de la pétition.

« Si on retire les fonds publics aux théâtres, ce pays va aller vers une désertification culturelle », a-t-il ajouté.

Les théâtres subventionnés totalisent 5.000 ou 6.000 représentations par an, touchant un large public sur l’ensemble du territoire, a-t-il ajouté.

Il y a 58 théâtres nationaux en Turquie et des dizaines de théâtres privés plus ou moins subventionnés, pour la plupart dans les grandes villes telles qu’Ankara, Istanbul ou Izmir.

En 2012, le ministère a distribué près de 140 millions de livres (60 millions d’euros) aux théâtres nationaux et en 2011, environ 3,5 millions de livres (1,5 million d’euros) aux théâtres privés.

Ce conflit sur le financement des théâtres est le dernier d’une longue série entre le gouvernement et l’opposition laïque. La précédente polémique avait trait à la décision des autorités d’introduire des changements dans le système éducatif avec l’autorisation donnée aux enfants de 10 ans, et non plus 14, d’entrer dans les écoles religieuses.

La dispute concernant les théâtres a démarré avec l’annonce par le maire d’Istanbul, qui est membre du parti au pouvoir, de modifier le règlement des théâtres de la ville en nommant des fonctionnaires dans leurs organes de direction. Une initiative interprétée par certains comme une tentative d’ingérence.

M. Erdogan a défendu cette décision et s’en est pris aux artistes.

« Est-ce que les théâtres vous appartiennent dans ce pays ? Est-ce que les arts vous appartiennent ? a-t-il lancé aux intellectuels.

Des centaines d’acteurs et de personnels des théâtres ont manifesté le 1er mai, à Istanbul et Ankara, derrière des banderoles telles que: « Sultan ! Touche pas à mon théâtre ! »

« Nous sommes des créateurs, notre liberté ne peut pas être limitée », affirme Tamer Levent qui dirige la Fondation des personnels du théâtre-opéra-ballets.

« Le Premier ministre a lancé contre nous une campagne de lynchage », fustige-t-il.

M. Erdogan a fait monter encore un peu plus la pression en laissant entendre que l’Etat pourrait donner de l’argent pour les oeuvres qui lui conviennent.

« S’il y a besoin d’un soutien, alors nous, en tant que gouvernement, nous pouvons aider les pièces que nous voulons », a-t-il dit.

Pour les artistes contestataires, il est clair que le gouvernement veut promouvoir un art « conservateur » conforme à l’idéologie du régime.

Le ministre de la culture, Ertugrul Günay, un modéré, s’est pour l’instant tenu à l’écart du conflit, se contenant d’affirmer que les artistes restent protégés par la constitution.

« Je suis sûr que le ministre trouvera une solution… et qu’il proposera une marche à suivre au Premier ministre qui lui permettra de se réconcilier avec les acteurs et les amateurs de théâtre », a pour a part souhaité l’éditorialiste Gungor Mengi, dans le journal Vatan.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :