jump to navigation

Ambiance de guerre froide autour de la Syrie 27 juin 2012

Posted by Acturca in Middle East / Moyen Orient, Turkey / Turquie.
Tags:
trackback

Le Figaro (France) no. 21120, mercredi 27 juin 2012, p. 1

par Pierre Rousselin

La Turquie s’est contentée d’une riposte rhétorique et d’un appel à la solidarité de l’Otan après la destruction en vol d’un de ses chasseurs par la défense antiaérienne de Damas.

L’incident marque toutefois une escalade notable dans le conflit syrien. Il confirme, tout d’abord, que la Turquie apporte un soutien significatif au combat de l’opposition syrienne et qu’elle s’intéresse de très près aux défenses mises en place de l’autre côté de la frontière, avec l’aide de la Russie. De son côté, Damas n’aurait pas abattu le F-4 turc sans être assuré de l’appui de Moscou.

En Turquie, la perte de l’appareil et de ses deux pilotes est de nature à agiter le nationalisme de l’opinion. Le premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, n’a pas manqué d’en prendre acte en affirmant devant son Parlement que son pays riposterait en temps opportun.

La réaction musclée de Damas constitue en effet pour la Turquie une sérieuse mise en garde, qui met en péril ses aspirations à jouer un rôle majeur aussi bien dans le conflit syrien que dans l’ensemble de la région.

Si la Turquie s’est gardée de riposter, elle a saisi l’occasion pour tester la réaction de l’Otan, obligée d’exprimer sa « solidarité » avec la Turquie. Est-ce à dire que le chasseur abattu agissait pour le compte de l’Alliance atlantique, comme l’affirment les médias russes ? Toujours est-il que l’entrée en scène de l’Otan, même de façon indirecte, marque une nouvelle étape de l’internationalisation du conflit syrien.

Avec pour toile de fond la fourniture d’armes russes à Damas, l’ensemble de cette affaire rappelle dangereusement l’époque de la guerre froide.

Bien que les efforts diplomatiques en cours ne semblent guère avoir de prise sur l’enchaînement des événements sur le terrain, il faut espérer que la réunion prochaine du groupe de contact sur la Syrie permettra de mettre en route une transition négociée à Damas.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :