jump to navigation

D’une réserve naturelle à l’autre avec la Turquie 26 février 2013

Posted by Acturca in France, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , ,
trackback

Sud Ouest (France) Mardi 26 février 2013, p. Bassin d’Arcachon-C2-7

Sabine Menet

Le Teich. La réserve accueille toute la semaine une délégation turque dans le cadre d’un partenariat.

Depuis hier, la Réserve ornithologique du Teich accueille une délégation turque. Le Conseil général de la Gironde et la municipalité de Samsun, située au nord de la Turquie, dans la province éponyme, ont signé il y a trois ans un accord de coopération.

« L’idée étant de favoriser les rencontres, de promouvoir aussi la Turquie », résumait, hier, Philippe-Henri Ledru, chef de la mission coopération au Conseil général, en précisant que cela s’inscrit dans le cadre d’un projet Comenius Region financé par l’Union européenne. Quant au choix du lieu d’accueil, il s’est imposé de lui-même.

Échanges in situ et ex situ

« Samsun a aussi un parc régional naturel. Il n’a que 2 ans, alors que la réserve en a 40. » L’an passé, Véronique Hidalgo, la directrice, et Claude Feigné, le responsable scientifique de la réserve, se sont rendus en Turquie. Hier, ils accueillaient leurs homologues. Avec eux, beaucoup d’enseignants.

« Nous avons choisi deux collèges, un en zone rurale, au Teich, et un en zone urbaine à Lormont. Samsun en a fait tout autant. Chaque collège échange avec celui de son pays », poursuit Philippe-Henri Ledru. En résumé, les deux pays échangent entre eux au niveau des parcs et les établissements scolaires jouent à domicile au cours de cette semaine. Aujourd’hui, une classe de sixième de Lormont vient passer une journée d’animation sur le site. Mercredi, la délégation turque se penche sur l’outil d’apprentissage que peut représenter une telle « sortie nature ». Jeudi, une classe de sixième du Teich va à Lormont pour une animation « urbaine ».

Traduction avec Atatürk

« Nous travaillons tous à la protection de l’environnement. Cet échange, c’est un apport de culture entre deux peuples liés depuis des années », expliquait hier Mustafa Cora, l’inspecteur d’académie de Samsun. Sur place, la liaison a été assurée par l’association Atatürk de Lormont. Son vice-président, Izzat Koc, avait déjà servi de traducteur sur le bassin d’Arcachon. C’était en 2011, lorsque les handballeuses de Mios avaient rencontré leurs homologues turques.

Dans le cadre du projet Comenius Regio, la manche retour est prévue au mois d’avril ou de mai. Cette fois-ci, c’est une délégation française qui se rendra au pays d’Atatürk.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :