jump to navigation

La Turquie se taille une belle part du ciel 26 février 2013

Posted by Acturca in Economy / Economie, Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags: , , ,
trackback

Le Monde (France) mardi 26 février 2013, p. MDE6
Le Monde Eco & Entreprise Innovation ~ La Lettre d’Istanbul

Guillaume Perrier, Istanbul, correspondance

Le projet est pharaonique. Le troisième aéroport d’Istanbul, qui doit voir le jour en 2017 sur la rive européenne de la mégapole, sera, affirme le gouvernement, le plus grand du monde. Prévu pour accueillir jusqu’à 150 millions de passagers par an lorsqu’il fonctionnera à plein, soit deux fois plus que celui de Dubaï et cinq fois plus que Doha, il doit soulager les deux aéroports existants, déjà saturés : Atatürk, noyé dans la ville et dont la surface ne peut plus être étendue, et Sabiha Gökçen, excentré dans la partie asiatique. Ensemble, ces deux structures ont vu transiter 60 millions de passagers en 2012, tandis que le trafic aérien a connu une hausse de 21 %.

Les trois terminaux et les six pistes du nouvel aéroport couvriront 3 500 hectares d’une région qui abrite d’anciennes mines de charbon, au nord-ouest de la ville, au bord de la mer Noire. Le coût total du projet est estimé à 7 milliards d’euros. L’appel d’offres sera clôturé le 3 mai, a annoncé le ministre turc des transports, Binali Yildirim. Seize compagnies, turques et étrangères, sont sur les rangs. Parmi elles figurent l’opérateur de l’aéroport Atatürk, TAV – dont Aéroports de Paris a racheté 38 % des parts en mai 2012 pour 700 millions d’euros -, mais aussi l’allemand Fraport.

Le calendrier a été accéléré pour répondre à la forte croissance du marché aérien en Turquie, tiré par l’envol de la compagnie nationale Turkish Airlines, largement soutenue par le gouvernement, qui dessert désormais 219 destinations dans une centaine de pays et ouvre de nouvelles lignes chaque mois. Après Libreville (Gabon) le 1er février, les prochaines destinations prévues sont Colombo (Sri Lanka) et Marseille. En France, Paris, Lyon, Nice et Toulouse sont déjà desservies directement depuis Istanbul.

Ecraser la concurrence

Turkish Airlines, qui a fait d’Istanbul un vaste hub régional situé à la croisée des routes aériennes entre Europe, Afrique et Moyen-Orient, entend écraser la concurrence des compagnies des pays du Golfe. L’ambition de ses dirigeants est d’en faire la première compagnie mondiale d’ici à 2023. Mais les autres opérateurs privés ne sont pas en reste. La compagnie à bas coût Pegasus a ainsi passé une commande record de 100 Airbus en décembre 2012.

Le boom du secteur de l’aviation en Turquie reflète le dynamisme de son économie, qui aura, selon les prévisions, la plus forte croissance des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques d’ici à 2017, et la banque centrale turque prévoit une hausse de 4 % en 2013. Il reflète une stratégie commerciale agressive à l’export, et le développement rapide du tourisme. Car si le pays attire de plus en plus de touristes, les Turcs, dont le niveau de vie progresse, sont de plus en plus nombreux à voyager à l’étranger.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :