jump to navigation

Istanbul mise sur ses milliards 4 mars 2013

Posted by Acturca in Istanbul, Turkey / Turquie.
Tags:
trackback

L’Équipe (France) lundi 4 mars 2013, p. 10
Jeux Olympiques ~ JO 2020

Alain Lunzenfichter

Le CIO commence l’inspection des villes candidates à l’organisation des JO 2020 : Tokyo, Madrid puis Istanbul, qui affiche le plus gros budget.

Istanbul (5), Madrid (4) et Tokyo (2) cumulent onze candidatures aux Jeux Olympiques d’été. Le 7 septembre prochain, à Buenos Aires, on saura laquelle de ces trois capitales obstinées sera retenue par le CIO pour organiser les JO 2020. Si aucune de ces villes inspectées par la commission d’évaluation à partir d’aujourd’hui n’est favorite, chacune a de bons arguments à mettre en avant. Même si Madrid semble en retrait en raison de ses problèmes économiques. Ceux qui croient aux chiffres avancent cependant que cette ville avait fini sur la dernière marche du podium pour les Jeux de 2012, s’était classée deuxième pour ceux de 2016 et que, donc… Mais accorder les Jeux à un pays qui compte près de 25 % de chômeurs, qui traverse une crise financière sans précédent et qui prône l’organisation de Jeux moins gourmants financièrement pose question. A fortiori parce que Juan Antonio Samaranch n’est plus là pour agir dans les coulisses comme lors des deux dernières candidatures.

Si l’on regarde de plus près les dossiers des derniers lauréats, notamment Sotchi (Jeux d’hiver 2014) et Rio (Jeux d’été 2016), on constate que le CIO a très souvent élu la ville ayant le plus gros budget et un plan pour radicalement changer son univers sportif futur. Pour 2020, Istanbul arrive en tête : 15 milliards d’euros. Loin devant Madrid et Tokyo, respectivement 1,7 et 3,6 milliards, qui s’accrochent à l’espoir que les usages changent.

Reste la géopolitique, qui donne l’avantage aux Japonais car, après Londres (2012) et Rio (2016), il serait logique d’aller en Asie en 2020. C’est là que la Turquie sort un nouvel atout de sa manche. Les Jeux d’Istanbul seraient les premiers dans l’histoire à se tenir simultanément sur deux continents, l’Europe et l’Asie, incarnant le rôle de la ville et des Jeux en tant que forces unificatrices entre diverses religions et différents peuples. Le CIO pourrait avoir à choisir entre le sérieux du projet de Tokyo et Istanbul, qui intrigue et attire par son côté aventureux, capable de séduire les membres de l’institution olympique dans six mois.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :