jump to navigation

Où va la Turquie ? 5 mars 2013

Posted by Acturca in Books / Livres, EU / UE, Turkey / Turquie, Turkey-EU / Turquie-UE.
Tags:
trackback

Le Figaro (France) no. 21332, mardi 5 mars 2013, p. 14
Bibliothèque des essais

Laure Marchand

Au cours de ses cinq années à Ankara, Marc Pierini, alors chef de la délégation de la Commission européenne, était en immersion complète dans son objet d’étude. De 2006 à 2011, chargé de préparer l’intégration du pays candidat à l’UE, l’ambassadeur, aujourd’hui à la retraite, a côtoyé les Turcs de tous les milieux, du villageois de la mer Noire à Recep Tayyip Erdogan, l’ombrageux premier ministre. Seul le sous-titre de l’ouvrage assure la filiation avec les écrivains du XIXe siècle qui rapportèrent de leurs voyages le portrait d’une Turquie passée au filtre des fantasmes orientalistes : Marc Pierini livre une analyse étayée par une connaissance fine du sujet. Ce qui est rare, tant la Turquie cristallise passions et préjugés.

Ce Marseillais d’origine montre donc un pays qui a sauté à pieds joints dans la modernité, à des années-Lumière de l’image arriérée dont il peine à se débarrasser. Au pouvoir depuis 2002, les musulmans conservateurs ont multiplié les infrastructures et les services publics, transformant en profondeur la vie de leurs concitoyens. Au-delà des anecdotes du quotidien qui rendent la lecture de ces carnets très plaisante, de l’empathie envers les Turcs, ce diplomate européen, qui a fait le tour de la Méditerranée au cours de sa carrière, pose sans détour les vrais enjeux auxquels la Turquie est confrontée.

En parvenant à faire rentrer l’armée dans ses casernes, le Parti de la justice et du développement (AKP) a certes établi un pouvoir civil, bouleversant le champ politique. Reste à promouvoir la coexistence entre les tendances religieuses et laïques de la société, à abandonner l’esprit de revanche qui rythme l’agenda gouvernemental et à payer le prix de la démocratie. Ces écueils empêchent « la Turquie d’accéder au club des grandes nations démocratiques du monde », la confinant « à une seconde classe… en compagnie de la Chine et de la Russie ». Ce statut, actuellement incompatible avec les standards européens, limite les ambitions internationales turques. Alors où va la Turquie ? Diplomatiquement, Marc Pierini ne répond pas définitivement. Mais l’ancien responsable de la mission européenne donne à Ankara une longue et exigeante feuille de route.

Où va la Turquie ? Carnets d’un observateur européen, 
Marc Pierini, Actes Sud, 156 P., 19,80 €.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :