jump to navigation

Les Chypriotes turcs se moquent de la crise 3 mai 2013

Posted by Acturca in Economy / Economie, South East Europe / Europe du Sud-Est, Turkey / Turquie.
Tags: ,
trackback

Tribune de Genève (Suisse) vendredi 3 mai 2013, p. 9

Guillaume Perrier, Nicosie

Le nord de l’île, contrôlé par Ankara, profite de la bonne santé économique turque, alors que le sud se débat en plein marasme.

La petite communauté chypriote turque, qui compte moins de 300 000 habitants, ne connaît pas la crise. Avec 4% de croissance prévus pour 2013, le contraste de la situation économique du tiers nord de l’île – contrôlé de facto par la Turquie depuis l’invasion de 1974 – et du sud, en plein marasme, est saisissant.

De l’autre côté de la ligne verte, qui coupe l’île et la capitale Nicosie en deux secteurs, le PIB devrait reculer de 8,7% au moins, selon les prévisions du gouvernement. «Pendant la semaine où les banques étaient fermées, les gens venaient de ce côté pour retirer de l’argent. Les Chypriotes grecs découvrent ce que nous vivons depuis des décennies», raconte Mehmet Can, qui travaille dans une bijouterie située à deux pas du «checkpoint» de la rue Ledra, au coeur de la ville fortifiée.

Cordon sanitaire

La ligne de séparation entre les deux communautés, fruit d’un conflit qui perdure depuis quarante ans et mobilise l’une des plus anciennes missions de maintien de la paix des Nations Unies, a servi de cordon sanitaire à l’économie chypriote turque, de plus en plus tournée vers la Turquie. «Nous sommes préservés de la crise grâce à la séparation mais nous devons rester attentifs à la discipline budgétaire», se félicite le «ministre» des Finances de la République turque de Chypre Nord (RTCN), Ersin Tatar.

Les principales victimes, côté turc, pourraient être les quelques milliers d’ouvriers du nord qui chaque jour partaient travailler au sud. «Une majorité de ces emplois qui amenaient directement de l’argent au nord va disparaître, mais ils ont déjà été remplacés ces dernières années par une main-d’œuvre à bas prix des pays d’Europe de l’Est», constate Hasan Güngör, économiste et conseiller spécial à la «présidence». L’autre aspect négatif concerne le commerce entre les deux parties, embryonnaire. «Cela ne représente pas grand-chose, 3,8 millions d’euros (quelque 4,65 millions de francs) de marchandises en 2012, l’impact ne sera pas significatif», ajoute Hasan Güngör. Le déficit de développement du nord sur le sud, d’environ 40%, devrait nettement se réduire, prophétise-t-il.

Le décollage économique de la RTCN a suivi, ces dernières années, le rythme de celui de la Turquie. Après avoir subi de plein fouet la crise financière de la «mère patrie», en 2001, Chypre Nord, qui utilise la livre turque, avait dû fermer sept banques et nettoyer son système financier. L’économie locale s’appuie notamment sur le tourisme, en pleine croissance, malgré l’isolement qui empêche les compagnies internationales de desservir l’aéroport d’Ercan, situé en zone occupée.

Tourisme estudiantin

Près de 600 000 touristes, notamment britanniques, viennent chaque année et une campagne de promotion a été lancée à Londres avec pour slogan: «Chypre Nord, le pays qui n’a pas de problème d’euro». La RTCN mise également sur le tourisme estudiantin. Huit universités turques ont ouvert des campus sur l’île et font venir des étudiants d’Afrique, d’Asie ou du Caucase. «Nous avons pour objectif de porter leur nombre à 100 000, ils vivront ici toute l’année», rapporte Osman Ertug, porte-parole de la présidence chypriote turque.

Avec ce boom économique, la dépendance à l’égard de la Turquie, qui fournit une aide annuelle substantielle, s’est encore renforcée. C’est déjà Ankara qui fournit l’électricité et bientôt l’eau. Un pipeline sous-marin entre la côte turque et le nord de Chypre sera mis en service en 2014 pour acheminer de l’eau et favoriser le développement de l’agriculture.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :