jump to navigation

Un parfum de Turquie sur les bords du Clain 3 mai 2013

Posted by Acturca in Art-Culture, Books / Livres, France, Immigration.
Tags: ,
trackback

Centre Presse (France), vendredi 3 mai 2013, p. 2
Vienne Aujourd’hui

Laurent Favreuille

Natif de Turquie, le Poitevin Ertugrul Capraz a monté une maison d’édition pour publier ses textes. Rencontre.

Arrivé de sa Turquie natale à l’âge de 5 ans, Ertugrul Capraz vit à Poitiers depuis 38 ans. Son nom éveillera peut-être quelque lointain souvenir chez les lecteurs les plus attentifs de Centre Presse… En janvier 2010, nous avions en effet brossé le portrait de ce traducteur assermenté qui s’était lancé dans un projet pharaonique : la rédaction d’un dictionnaire franco-turc.

Depuis plus de quatre ans, avec une patience de scribe, Ertugrul gravit lentement son Everest littéraire, mot à mot, lettre par lettre. S’il n’a toujours pas trouvé d’éditeur pour publier son grand œuvre, celui qui est aussi écrivain public, précepteur et conseiller en gestion de documents n’en poursuit pas moins son titanesque chantier littéraire, tout en explorant d’autres formes d’écriture. « J’ai écrit un court roman, à la fois tragique et ésotérique, intitulé  » Un homme amoureux « …Il devrait paraître d’ici quelques mois », explique Ertugrul. Il vient aussi de publier « Quelques mots d’amour » (1), un petit recueil de textes amoureux d’une soixantaine de pages. « J’essaie d’y rendre hommage aux femmes, décrypte Ertugrul. L’élément déclencheur, c’est la lecture de différents livres sur la vie de Christine de Pizan, une femme de lettres qui a vécu au Moyen Age. J’ai voulu rendre à la femme la place qu’elle mérite. Et pas seulement le 8 mars ! » Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, le quadragénaire a monté, au début de cette année, sa propre maison d’édition pour publier ses textes. Son nom ? Les éditions Bosphore… Comme un pont entre Poitiers et la Turquie; une passerelle vers le pays d’origine de ce natif d’Isparta, « la ville de la rose et du tapis, près d’Antalya ». Mais comme l’homme n’est pas sectaire, les éditions Bosphore sont ouvertes à toutes sortes de plumes. « Je cherche des auteurs de différents domaines, confirme Ertugrul. Tout le monde peut me contacter. » L’hospitalité n’est pas un vain mot dans la communauté turque.

(1) « Quelques mots d’amour » (Éditions Bosphore, 60 pages, 9,90 €). Contact : 07.78.82.43.30. Web : www.bleuturquoiseservices.fr

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :