jump to navigation

Marrants comme des Turcs 28 mai 2013

Posted by Acturca in Art-Culture, France, Turkey / Turquie.
Tags: , , , ,
trackback

Sud Ouest (France) Mardi 28 mai 2013, p. Charente-C2_14

Christiane Poulin

Niort. Le Très Grand Conseil Mondial des Clowns accueille pour la première fois Turcs et Brésiliens. Gratuit et tout public

La Cie Palyaço Modern, de Turquie, se produit pour la première fois à Niort. (photo dr)

Les Russes et les Turcs sont attendus à Niort cette semaine, en avant-garde du Très Grand Conseil Mondial des Clowns. Les Russes, ce sont les trois phénomènes de la Cie Mimelange, de Saint-Pétersbourg, déjà connus des amateurs. Les Turcs, eux, se déplacent par cinq et arrivent d’Istanbul où travaille la jeune troupe Palyaço Modern. Leur présence à la biennale du rire de Niort, du 7 au 9 juin, où ils se produiront avec  » Good-bye Istanbul « , est une première.

L’événement est le fruit d’une collaboration entre la compagnie turque et celle des Matapeste de Niort. Codirigée par Francis Lebarbier et Hugues Roche, la Cie Matapeste est la créatrice et l’organisatrice du Très Grand Conseil. Francis Lebarbier se réjouit particulièrement, à quelques jours du festival 2013, d’accueillir des clowns turcs, ainsi que des brésiliens.

De Paillasse à Palyaço

Le Teatro de Anonimo, trio brésilien qui présentera  » In Concerto « , se produit lui aussi pour la première fois à Niort. Et en fait de concert, il s’agit d’un  » opéra du désastre « , à grand renfort de trompette, qui fait se gondoler à l’avance.

Quant aux cinq d’Istanbul, d’autant plus attendus que les clowns sont vraiment peu nombreux en Turquie, ils semblent se situer dans la grande tradition de la clownerie. Si la troupe s’appelle Palyaço Modern, ce n’est pas pour rien.  » Le mot payaso veut dire clown en espagnol, souligne Francis Lebarbier. Or, autrefois, il y avait des Paillasse chez les clowns.  »

Les turcs, comme les brésiliens, d’ailleurs, passeront de la scène, du 7 au 9 juin, à la caravane, qui sillonne les routes des Deux-Sèvres du 10 au 29 juin. Mais ce ne seront pas les deux seules compagnies à applaudir, loin de là.

Kiroul, venu du Gers

Voici les étranges étrangers : l’Allemand Daniel Burley (le magicien au gros cigare), les Italiens de Ifratellicaproni, l’humoriste anglaise Krissie Illing, l’Espagnol de la Cie Leandre (qui était à Niort pour le premier festival) et la Tal de Barcelone, la Cie Let’z Clown, belge et luxembourgeoise, la Cie Mimelange, de Russie, Sivouplait, du Japon, Tecem, de Suisse et Tuga, le clown-mime de Valparaiso (Chili).

Et voici les non moins bizarres Français : les Matapeste, de Niort, bien sûr, Clown’ose et le Cirque du gamin (Poitou-Charentes), Ugu, de Vendée, Kiroul, du Gers, les Kiprokos d’Ille-et-Vilaine, Flex, de Nancy, la Cie Bruit Qui Court, de l’Hérault, Microsillon-Boris Arquier, du Gard, 3Somesisters, de Paris.

Voilà de quoi se réjouir, surtout si le ciel s’obstine à rester bouché ! À ce propos, pas de panique en cas de mauvais temps : les Matapeste ont prévu des lieux de repli pour chaque spectacle durant les trois jours.

Rappelons que ces clowneries sont destinées à tous les publics. Et c’est tant mieux, parce qu’un festival comme celui-là est l’occasion rêvée de redécouvrir un art précieux. Celui du clown,  » qui n’est pas un art mineur, mais un art noble « , souligne Francis Lebarbier. Et un clown qui s’avance à votre rencontre, c’est peut-être un saltimbanque qui va vous divertir, mais c’est toujours, toujours, un ami.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :