jump to navigation

Le parti d’Erdogan rejoint Cameron 9 novembre 2013

Posted by Acturca in Turkey / Turquie.
Tags: , , , , ,
trackback

La Libre Belgique, le samedi 09 novembre 2013, pp. 18-19

Christophe Lamfalussy

L’AKP turc quitte le PPE et rejoint les conservateurs. Le parti du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a quitté le giron du Parti populaire européen (PPE) et rejoint vendredi les conservateurs et réformistes de l’ECR créé par le Premier ministre britannique David Cameron, a appris vendredi « La Libre Belgique ».

« Nous avons décidé de rejoindre ce nouveau groupe car le PPE a refusé de nous faire monter du statut d’observateur à celui de membre associé, ce qu’il avait promis au début », nous a annoncé Mevlut Cavusoglu, le vice-président du Parti pour la justice et le développement (AKP). « Ce n’était pas la raison principale, laquelle est que l’AKP et ECR partagent les mêmes valeurs conservatrices et les mêmes objectifs, pour nos concitoyens et pour l’Europe », a-t-il ajouté.

Membre à part entière

C’est un petit séisme sur la scène politique européenne. L’AKP avait rejoint le PPE en 2005, ce qui avait valu bien des critiques au parti de Wilfried Martens, accusé de faire la cour à tous les partis de l’Europe émergente, fussent-ils inspirés par l’islam.

Mais David Cameron a imposé la sécession des conservateurs britanniques du PPE, lui reprochant sa vocation fédéraliste et a commencé, lui aussi, à ratisser large. Son groupe est désormais le quatrième en puissance au sein du Parlement européen, derrière le PPE, les sociaux-démocrates, les libéraux, mais avant les verts. Cameron a écrit notamment une lettre à Erdogan pour le convaincre de rejoindre l’ECR.

« Le principal obstacle à l’adhésion de la Turquie à l’Union est le gouvernement de Merkel », souligne M.Cavusoglu. Or les chrétiens-démocrates allemands sont l’un des piliers du PPE. Le responsable de l’AKP, hier à Bruxelles, estime que plusieurs partis soutiennent l’adhésion turque et pas seulement au sein de l’ECR. « L’attitude de la France a aussi changé, grâce à M.Hollande », dit-il.

Dans cette affaire de transfuge, l’AKP a reçu des conservateurs européens un statut de membre à part entière. Cerise sur le gâteau : M. Cavusoglu sera aussi nommé vice-président du groupe. Dans le PPE, les partis issus des pays éligibles à l’adhésion ne peuvent pas obtenir plus qu’un statut de membre associé, ce qui a été refusé au tout-puissant parti d’Erdogan qui voulait être « traité sur un pied d’égalité. »

L’AKP considère que l’UE doit revoir sa politique d’élargissement et d’intégration mais se défend d’être un parti eurosceptique comme le sont les Tories britanniques. Il dit adhérer aux valeurs conservatrices de l’ECR.

« Nous nous définissons comme des conservateurs démocrates, pas comme des islamistes ou un parti religieux », insiste le responsable de l’AKP. « Mais nous croyons en des valeurs comme la famille, la préservation de la culture et des traditions, le respect des autres et le libre marché. »

En Turquie, l’AKP, au pouvoir depuis 2002, est accusé de délaïciser lentement la société turque. Trois députées sont venues récemment avec leur voile au sein du parlement turc, tandis que M.Erdogan a créé la polémique en remettant en cause, au nom de la morale, la mixité dans les résidences d’étudiants appartenant à l’Etat.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :