jump to navigation

Courriers racistes aux élus 13 décembre 2013

Posted by Acturca in France, Immigration.
Tags: ,
trackback

L’Est Républicain (France) vendredi 13 décembre 2013,p.Meurthe-et-Moselle2

Alain Thiesse

Après une série de tags anti -Turcs dans la commune, le maire de Pont-Saint-Vincent et ses conseillers sont les destinataires de lettres racistes.

Une dérive inacceptable. Ce sont les premiers mots qui viennent à l’esprit de Jacques Seren-Rosso, maire « sans étiquette » de Pont-Saint-Vincent. Petite cité ouvrière de quelque 2.200 âmes du canton de Neuves-Maisons. Comme plusieurs de ses conseillers, le premier magistrat de la commune, a été destinataire, entre les 7 et 8 décembre, de courriers à caractères racistes. Des missives dactylographiées, d’une quinzaine de lignes, anonymes, insultantes associées à une photo de tags racistes et qui ont été adressées en mairie ou directement au domicile des conseillers dont l’adresse figurait dans l’annuaire téléphonique. Au total, une dizaine d’envois.

« Il nous est fait le reproche d’islamiser Pont-Saint-Vincent », précise le maire en citant des extraits. « Et que si cela continue, un minaret remplacera bientôt l’église Saint-Julien-de-Brioude ». Il est également question de menaces avec une « parole de Dieu qui punira, d’anathème et de châtiment proche ». (N.D.L.R. : nous ne publierons volontairement pas la totalité du contenu de ces courriers).

« À ma connaissance, il n’y a pas de mouvance extrême droite implantée ici »

D’après Jacques Seren-Rosso, certains élus sont très inquiets et craignent pour leur intégrité physique. « On ne sait pas jusqu’où cela peut aller », observe le maire qui, hier matin, est allé déposer plainte à la brigade de gendarmerie de Neuves-Maisons. Une enquête pour outrages à personnes dépositaires de l’autorité publique et incitation à la haine raciale a été immédiatement ouverte.

« Je suis extrêmement choqué par ces écrits racistes, cette violence lâche, anonyme et gratuite. La petite communauté turque est bien intégrée dans la commune, je ne comprends pas… », poursuit un maire qui, aux prochaines élections municipales, souhaite repartir pour un 5e mandat. Avec la même équipe. « C’est peut-être cela qui dérange ? », interroge Jacques Seren-Rosso qui s’est déjà vu signifier, toujours anonymement : « Après les élections on remettra de l’ordre ». « À ma connaissance, il n’y a pas de mouvance extrême droite implantée ici. Il n’y a pas d’opposition au conseil. On travaille tous ensemble dans ce grand village qu’est Pont-Saint-Vincent ».

Faut-il voir un lien entre ces courriers et les tags du même acabit qui avaient maculé, fin novembre, des murs de l’avenue Carnot ou des façades situées sous les arcades du centre-ville ? La cellule en identification criminelle (CIC) de la Compagnie de gendarmerie de Nancy était intervenue pour effectuer des relevés, prélèvements ainsi que des photographies. « J’avais dû faire intervenir mes services techniques les 26 et 27 novembre pour effacer ces propos inquiétants ». Les gendarmes s’intéressent également à des mails signés et expédiés en mairie – « mais pas de la même teneur » – par un habitant de la commune.

Commentaires»

No comments yet — be the first.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :