jump to navigation

Emre : « J’ai fait le bon choix » 25 septembre 2006

Posted by Acturca in Academic / Académique, France, Turkey / Turquie.
Tags: ,
trackback

Ouest-France (Bretagne)

vendredi 22 septembre 2006, p. 11

C’est à l’Enssat que cet étudiant turc de 22 ans a décidé de préparer son avenir et de s’épanouir.

« Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage ». Lui, ne s’appelle pas Ulysse mais Emre. À l’instar du héros légendaire, il a traversé les mers avant d’atterrir à l’Enssat. Enfant de parents turcs, l’étudiant de troisième année en électronique et informatique industrielle a vécu 18 ans à Istambul avant de rejoindre la France.

Elève au lycée français, son baccalauréat en poche, celui qui voulait devenir ingénieur est arrivé à Paris il y a quatre ans pour y suivre une classe préparatoire scientifique au lycée Fénélon à Saint-Michel.

« Ici, c’est chaleureux »

Avant de choisir l’école de Lannion parmi une centaine de noms. « Je voulais de l’électronique et quitter Paris. Après Istambul avec ses 15 millions d’habitants, et Paris avec ses 10 millions, je voulais voir comment ça se passait dans une ville plus petite », explique le jeune homme. Et alors ? « C’est beaucoup plus chaleureux. » Mais pourquoi Lannion ? « J’avais envie de découvrir la Bretagne, la mer, faire de la voile. » Et dans un sourire : « Ma prof de maths à Istambul était Bretonne, une vraie ! »

Mais lorsque c’est le futur ingénieur qui parle, le discours se fait plus professionnel : « La partie Télécom a pesé lourd dans mon choix pour l’Enssat. On sait que c’est une école qui occupe une grande place dans les télécommunications. Ça offre des perspectives qu’on ne pourrait pas avoir dans d’autres écoles. » D’ailleurs, c’est à Alcatel qu’Emre a effectué son stage.

« Idéal pour acquérir de l’expérience »

« Pour la première fois, cette année, il y a des élèves qui ont été embauchés avant même d’avoir leur diplôme. Ça me rassure et je me dis que j’ai fait le bon choix. » D’autant que le vice-président de l’association des étudiants et membre du conseil d’administration a trouvé à l’Enssat, plus qu’une garantie professionnelle : « une école conviviale » où « les enseignants chercheurs sont à l’écoute et où l’on s’occupe des autres ».

Emre ne sait toujours pas si son avenir se trouve à Lannion, même s’il estime que « c’est l’endroit idéal pour acquérir de l’expérience ». En attendant, une chose est sûre : « Je ne quitterai pas la ville si vite que ça. » Et c’est en Bretagne qu’il effectuera son stage de fin d’études.

Commentaires»

1. Emre ERALTAN - 16 octobre 2006

Merci de parler de moi sur ce site… C’est sympa

Lannion (22)


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :