jump to navigation

Kemal Atatürk, le père de la nation turque 5 avril 2009

Posted by Acturca in France, History / Histoire, Turkey / Turquie.
Tags: , , , , , , ,
trackback

Presse Océan (France)

5 avril 2009, Angers

Lorsqu’en novembre 1938, Kémal Atatûrk, le chef incontesté de la Turquie, meurt, le peuple tout entier lui rend un hommage unanime : « Nous avons perdu notre Père ; c’était un Dieu à l’échelle de la nation ». C’est par ces mots que Renée-Paule Guillot a débuté sa conférence à l’Université Inter-âges du Bocage ; avec empathie et passion, elle est venue parler de ce personnage exceptionnel « qui a posé les fondements de l’État Turc ».

Une Turquie indépendante

Surdoué, ambitieux, persuadé de son destin, il rêve très tôt à une nouvelle Turquie, débarrassée du Califat et d’un État laïque. La guerre de 1914-1918, à laquelle la Turquie participe aux côtés de l’Allemagne, lui sert de tremplin à sa destinée. Remarquable stratège, sa victoire aux Dardanelles lui vaut un immense prestige, qui l’amènera après une extraordinaire aventure, à faire voter la destitution du sultan et déclarer la république de Turquie, libre et indépendante. « Mustapha Kémal symbolise à la fois la fin de l’empire ottoman, et l’avènement d’une Turquie indépendante », ajoute la conférencière. Il engage des réformes importantes, avec de nouveaux droits pour les femmes, interdiction du voile, suppression des écoles coraniques et du droit coranique, création d’un nouveau code civil ; l’éducation devient obligatoire pour tous, il ouvre des routes, rénove l’agriculture…

Une nouvelle Turquie est née. Mais à la fin de sa vie, sa foi totale en son pays l’abandonne. « Kémal disparu, souligne Renée-Paule Guillot, les Turcs ne savent plus à qui se raccrocher, si ce n’est à la religion de leurs ancêtres. Aujourd’hui, toutes les femmes sont voilées à Istambul, et nul ne peut prévoir la suite ; on peut poser sur ce peuple un grand point d’interrogation ».

Commentaires»

1. marcel dupont - 10 mai 2009

Dans le courrier de l’ouest du 5 avril, j’ai lu pratiquement le meme article que celui ci.
Depuis près de 25 ans je vais regulierement en turquie, j’y ai meme résidé durant 10 mois en 2007.
Que cela soit à Istambul, Izmir et autres, je n’avais pas remarqué
que toutes les femmes étaient voilées…….
Quant à la vision pessimiste exprimée dans cette article, je serai heureux de savoir s’il s’agit de votre propre opinion ou de l’interprétation du journaliste. J’ai posé cette question au correspondant du courrier à Bressuire, selon eux l’article en italique reproduit vos propres termes. Je ne partage pas du tout ce point de vue.
marcel Dupont


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :